Déjà inscrit ? Connectez-vous
La forêt départementale de Beffou

La forêt départementale de Beffou

Couvrant une colline de 322 mètres de haut, Beffou, « la résidence des hêtres » se situe sur la ligne de séparation des eaux Atlantique-Manche. L’altitude, qui varie de 160 mètres à 322 mètres (le Pavé), en fait la forêt la plus haute Bretagne. Le massif s’étale sur 630 ha et chaque période, depuis la préhistoire, a laissé une empreinte sur le sol.
Deux ruisseaux, le Milin ar Prat et le Gouëlou traversent la forêt et vont alimenter successivement le Saint-Emilion, le Guic et le Léguer. A 500 mètres au sud du Pavé, l’Aulne prend sa source et se jette en rade de Brest.
Ce massif boisé est une véritable mosaïque d’essences, principalement de feuillus. La plus présente est bien le Hêtre, viennent ensuite le Chêne, le Frêne, le Merisier et le Bouleau. Mais l’if est l’arbre remarquable de ce peuplement.
Beffou abrite des chevreuils, des sangliers et des renards. Elle est aussi incontournable pour découvrir la bécasse des bois.
La terre de Beffou portait le titre de châtellenie et a longtemps été unie à celle de Belle-Isle-en-Terre.
En 1793, la forêt devient bien nationale et des gardes forestiers ont la mission de réduire les vols et saccages quotidiens. On compte alors près d’un millier d’arbre abattus en délit.
Après avoir changé plusieurs fois de propriétaires, la forêt est acquise par la famille Guillet en 1867. C’est alors une forêt totalement ruinée, où les exploitations ont été à la fois abusives et mal conduites. Un long travail a été nécessaire pour la reconstitution du capital forestier et la conversion en futaie, cas unique dans l’histoire de la forêt privée. Le 19 février 1951, le conseil général des Côtes d’Armor achète la forêt.
En 1987, un terrible ouragan souffle un tiers de la forêt, devenue une belle futaie. Le conseil général replante alors plus de 200 ha, notamment des hêtres, de manière à conserver l’identité forestière de Beffou.

Loguivy-plougras
Lat : 48.4884Lng : -3.4917
0 m
1 an

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.