Déjà inscrit ? Connectez-vous
La Porte tibérienne

La Porte tibérienne


La Porte tibérienne

Une porte impériale

Lorsqu'on construisit la Rue à Colonnades sous le règne de l'empereur Tibère (14-37 après J.-C.), on dota ses deux extrémités de portes monumentales. La porte nord était l'un des monuments les plus raffinés jamais construits à Sagalassos. Avec son ordre corinthien élégant, elle avait une fonction purement décorative. Au dessus des colonnes, une frise richement décorée de guirlandes de fruits faisait allusion à l'Age d'Or ayant débuté sous l'empereur Auguste.

 

Un escalier monumental permettait d'accéder à la porte. Son équivalent, au sud de la rue à Colonnade, possédait le même plan. Les escaliers ne permettaient pas au trafic sur roues de parcourir l'élégante avenue, qui était uniquement accessible aux piétons et animaux de charge.  A cause des escaliers omniprésents dans la ville, le transport était principalement assuré par des animaux de charges, tels que des ânes ou des bœufs. La Rue à Colonnades servait également de cadre aux processions religieuses.

 

La porte tibérienne fut fortement endommagée par le tremblement de terre de 500 après J.-C. Après le cataclysme, on répara l'escalier en recyclant certains blocs de la porte.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.