Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le palais de Justice

Le palais de Justice


Le palais de Justice occupe l’emplacement de la seconde résidence des comtes de Namur, appelée l’« Hôtel du Roi » lorsqu’elle devint le palais des gouverneurs du comté. Reconstruite en 1631 par Roussel, maître des ouvrages de maçonnerie du comté, elle n’est adaptée en palais de Justice qu’au XIXe siècle, restauré et agrandi à la fin de ce siècle par l’architecte provincial Boveroulle.

Son architecture est fortement empreinte d’éléments Renaissance, presque complètement renouvelés. L’imposante façade du côté rue, le seul élément original, est constituée d’un double corps de part et d’autre d’un avant-corps en forme de tour-porche. Au centre de celui-ci, encadré de deux colonnes toscanes, le monumental portail en plein cintre mouluré présente des écoinçons à cartouches Louis XIII. À l’étage, on peut admirer la haute porte inscrite dans une travée ionique à pilastres, dont le chambranle à bossages un-sur-deux est accosté de deux ailerons à volutes rentrantes. Coiffant le tout, un double fronton formé d’un cintré et d’un autre triangulaire, enserre un élément décoratif. L’imposte et le balcon sont du XIXe siècle.

Un passage voûté d’ogives débouche dans la cour pavée, bordée d’une galerie de colonnes galbées d’ordre toscan. Seule la colonnade d’entrée est d’origine, mais elle a été restaurée académiquement. Les fenêtres sont couronnées de gracieux ailerons à volutes, couchés contre un amortissement central sommé d’une sphère. Dans le prolongement de l’arcade inscrite entre pilastres ioniques et du balcon, la lucarne est sommée d’un fronton courbe et accostée d’ailerons.

Monument classé le 4 décembre 1984

 

 

Infos techniques

Lat : 50.4654Lng : 4.85996
0 m
3 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.