Déjà inscrit ? Connectez-vous
La porte du refuge de l’ancienne abbaye de Floreffe

La porte du refuge de l’ancienne abbaye de Floreffe


Ce portail constitue l’unique vestige du refuge de l’abbaye de Floreffe, reconstruit par  l’abbé de Severi dans le but de remplacer l’entrée auparavant située non loin de la Halle al Chair (rue du Pont), jugée trop étroite et nauséabonde.

Le portail, daté de 1647, est apparenté au style baroque de l’église Saint-Loup. Celui-ci présente des bossages formés de refends et crossettes et est percé obliquement en anse de panier. Pris dans le décor, deux pilastres supportent l’entablement sur lequel se détache la corniche profilée. Le sommet de celle-ci dessine une logette où s’inscrit le cartouche à coins incurvés et millésimé. Posée sur l’entablement, une niche à coquille encadrée de deux colonnettes à bandeaux se termine en cul-de-lampe. Elle abrite une statue de la Vierge, moulage de l’œuvre disparue du sculpteur Georges Hanicq, exécutée en 1650. Cette niche est surmontée d’un grand cartouche frappé des armes de l’abbé et de l’abbaye. Surmontant le tout, un fronton à ressauts est appuyé sur deux consoles à grotesques.

Le portail bénéficia d’une restauration en 1953, suite aux dégâts du bombardement de 1944 qui avaient entraîné la perte des autres bâtiments du refuge. Les deux ailerons cantonnant la partie supérieure de l’édifice en sont notamment le fruit.

Monument classé le 14 juin 1951

 

Infos techniques

Lat : 50.4634Lng : 4.86993
0 m
3 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.