Déjà inscrit ? Connectez-vous
La Cour de Commémoration

La Cour de Commémoration


Lieu de mémoire et de citoyenneté.

Le gros monolithe carré fut la pierre de base du premier perron de la cité, symbole des libertés octroyées à la ville.

Inauguré en 1921, le monument central a été élevé à la mémoire des soldats et résistants de Stavelot qui offrirent leur vie pour la patrie.  Il est dû aux ciseaux du sculpteur français Real del Sarte.  Il représente l’espoir qu’un monde en paix pouvait naître des sacrifices de 1914–1918

Non loin, le buste du Général Jacques de Dixmude, enfant de Stavelot qui s’illustra au Congo et à la bataille de l’Yser lors de la guerre de 14-18.  Le Roi Albert1er lui conféra le titre de Baron de Dixmude.

De mai 1940 à septembre 1944, envahie et occupée, Stavelot se fit résistante.

En décembre 1944, elle paya le prix de son courage quand une ultime offensive fit s’abattre la terreur nazie sur sa population.

Elle fut défendue et finalement sauvée par l’armée américaine.

Une autre plaque rappelle la commémoration du 40e anniversaire (1984) de cette libération et rend ainsi hommage aux Alliés de la 30e Division d’Infanterie qui défendirent la ville face aux chars allemands lors de l’offensive de décembre 1944.

Le 8 mai 2004 fut inaugurée en ce lieu de mémoire et de méditation l’une des stèles de la « Route des Droits de l’Homme » tracée par l’association du Congrès de Polleur.

Stavelot
Lat : 50.3938Lng : 5.93063
0 m
2 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici