Déjà inscrit ? Connectez-vous
Onze-Lieve-Vrouwkerk

Onze-Lieve-Vrouwkerk


En forêt de Soignes se trouvait depuis des temps immémoriaux un chêne étrange et menaçant, connu sous le nom de « chêne du Diable ». Il joua un rôle considérable dans différentes légendes de la région. Pour rompre cette réputation, un boucher bruxellois demanda, sur son lit de mort, de clouer une image de Jésus sur un chêne tout proche. De là provient dès 1636 le nom de Jezus Eik (chêne de Jésus). Le nombre de pèlerins allant croissant, la petite chapelle attenante fut remplacée en 1650 par l’actuelle église baroque à nef unique (église-halle). Les restes du chêne et de la petite chapelle se trouvent sous le maître-autel.
Lorsque l’on construisit l’église, Jezus Eik était un hameau reculé. Aussi fut-il décidé de construire une habitation attenante à l’église pour le recteur. Ce presbytère forme, avec l’église, un seul ensemble classé.
Sur les murs du chœur et les autels latéraux se trouvent des lambris marbrés en bois avec des peintures du 17e siècle. La toile de l’Annonciation de l’ange Gabriel à Marie derrière le maître-autel fut offerte en 1632 par le peintre Andries de Licht en remerciement pour la guérison de sa fille.
Les lambris en bois comportent en outre tout un ensemble de peintures votives, dont 13 portraits d’enfants  placés en signe de gratitude pour une guérison ou pour une faveur obtenue, comme gage contre maladies et accidents ou pour garder vivant le souvenir d’un enfant.L’image miraculeuse de Marie à l’Enfant date des années 1550-1600. Le confessionnal baroque (nord) a été offert par le duc Ignace d’Arenberg (17è siècle). Sur le pied des fonds baptismaux en pierre de taille (1756) se trouve un relief de Notre Dame à l’Enfant.
Les vitraux récents (Steyart) représentent l’histoire de la statue et de Jezus Eik (le chêne de Jésus).

Tervuren
Lat : 50.7935Lng : 4.48249
0 m
1 an

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici