Déjà inscrit ? Connectez-vous
image utilisateur
/ 1 an
Le donjon de Villeret à Saint-Martin

Le donjon de Villeret à Saint-Martin


Le donjon de Villeret, entre les châteaux brabançons de Corroy, Sombreffe, Tongrinne et Mielmont, est cité pour la première fois en 1278. Il a été construit au cours du XIIIe siècle en calcaire, grès et dolomie de couleur gris-violacé. Il tient son nom de la terre namuroise sur laquelle ses propriétaires, la famille de Hobereaux, se sont installés, les « Villeret ».

La haute tour devait, selon les sondages archéologiques, avoir une hauteur de 13m et un plan rectangulaire de 12,20m sur 8,90m. Elle comportait trois niveaux et a été adjointe d’une cave au début des Temps Modernes. Actuellement, l’on accède au rez-de-chaussée par une porte de plein pied avec la cour.  La pièce est ouverte par des archères-niches et surmontée de deux voûtes d’arêtes séparées par un arc doubleau. Les étages sont accessibles par des volées d’escaliers superposées dans la paroi occidentale.  Les niveaux sont percés de fenêtres à doubles banquettes, comportent une cheminée, ainsi que des niches, des latrines, une chapelle domestique, … Certains éléments (par exemple les montants de la cheminée) ont été reconstitués sur base des observations archéologiques ainsi que des anciennes photographies et d’autres (les plafonds et la toiture) ont été restitués dans des matériaux contemporains.

Le donjon de Villeret se démarque des autres maisons fortes de Wallonie par l’importance exceptionnelle accordée à la lumière et au confort. Il est l’exemple le mieux conservé d’un habitat seigneurial médiéval en Wallonie.

Classement : 5-09-1978

Patrimoine exceptionnel de Wallonie

 

Jemeppe-sur-Sambre
Lat : 50.5053Lng : 4.65567
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris