Déjà inscrit ? Connectez-vous
Les ruines du château fort

Les ruines du château fort


Herbeumont faisait partie jusqu’au XIIIe siècle d’une entité territoriale dont le cœur était occupé par le centre de l’ancien fisc carolingien, Orgeo, relevant du comté de Chiny. En 1268, Herbeumont devient une seigneurie autonome. Ce changement de statut amènera avec lui la volonté de construire un château à Herbeumont.

La forteresse s’installe sur l’extrémité d’une crête de schiste dominant la Semois et commandant un passage étroit reliant la France et le Nord. Dès le début des travaux, le château prend une forme trapézoïdale et regroupe six tours ainsi qu’un donjon rectangulaire dirigeant l’entrée du château. La basse-cour est encerclée d’un rempart en terre, tandis que la haute-cour est protégée d’un châtelet d’entrée, de douves et d’un pont à moitié mobile.

Ce n’est qu’à la fin du XIVe siècle que des premières transformations sont réalisées ; la courtine méridionale est ainsi épaissie et percée d’une poterne. Au tournant entre le XVe et le XVIe siècle, le château s’adapte à l’artillerie et au travail de sape, et se dote de deux unités d’habitat successives, on y retrouve entre autres une cheminée monumentale ornée de sculptures. Au XVIIe siècle, la forteresse est complétée par des écuries, fours, fournil, puits, greniers et fenils, preuve de l’occupation finale du site jusqu’à son abandon en 1656.

Classement : 24 -10-1938 et 07-08-1989

Patrimoine exceptionnel de Wallonie

 

 

Herbeumont
Lat : 49.7842Lng : 5.24052
0 m
1 an

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici