Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’orgue « Le Picard » de l’église abbatiale des Bénédictines

L’orgue « Le Picard » de l’église abbatiale des Bénédictines


L’abbaye bénédictine de la Paix Notre-Dame, fondée par les Bénédictines de Namur dans la première moitié du XVIIe siècle, n’est dotée d’une église que durant la seconde moitié de ce siècle. Celle-ci dispose d’une façade d’inspiration française qui superpose deux ordres de pilastres et abrite un orgue remarquable, dû au facteur liégeois Jean-Baptiste Le Picard.

L’orgue occupe une place inhabituelle dans l’église abbatiale. Il domine en effet le chœur conventuel réservé à la seule communauté, à l’opposé de la nef, accessible elle à l’ensemble des fidèles. Cette position, qui renforce le caractère essentiellement liturgique de l’instrument, soustrait à la vue du public, a en outre constitué une difficulté technique supplémentaire pour Jean-Baptiste Le Picard (1706-1779), fils d’un facteur d’orgues français renommé installé à Liège. Construit en 1736-37 dans le style Louis XIV, l’instrument fait harmonieusement corps avec les stalles et les lambris finement ouvragés du chœur, adoptant le plan classique à trois tourelles et deux plates-faces. La décoration sculptée se compose d’un riche répertoire de volutes, têtes de chérubins, rinceaux, feuilles d’acanthe ou instruments de musique, surmonté par quatre anges jouant de la trompette. La sonorité de l’instrument se montre tout aussi remarquable et résulte d’une conception technique de très grande qualité, révélée par une restauration de 1980. Supprimant les divers aménagements et mises au goût du jour, celle-ci a restitué l’état original de l’instrument.

Abbaye classée comme monument le 28 mars 1983 et orgue classé comme monument le 7 février 2013 (patrimoine exceptionnel de Wallonie)

 

 

 

 

 

Liège
Lat : 50.6378Lng : 5.5676
0 m
2 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici