Déjà inscrit ? Connectez-vous
image utilisateur
/ 1 an
La Horlière du Trou du Sable

La Horlière du Trou du Sable

Au terme de la rue de la Gare, devant lʼancienne clouterie, nous montons le petit chemin
empierré, à droite.

Le chemin sur lequel nous marchons repose sur le faîte de la toute première “cuesta”
gaumaise. Il passe sur un lit de galets de granit et quartz qui a protégé de lʼérosion une assise de sable déposé sur des roches de grès.

Dʼoù cette butte à pente courte côté nord et prolongée côté sud où sʼenfoncent lentement les roches. Cʼest cela, une “cuesta”.

Dans les années 1800, les hommes ont extrait du sable des deux côtés de la butte. Cette activité à donné le nom de “Trou au Sable” aux terrains où nous nous trouvons.

Derrière nous, côté nord, juste derrière la gare, en creusant la tranchée pour poser la ligne
de chemin de fer, les terrassiers ont rencontré du schiste. Cʼest ce qui reste du pied de la
montagne hercynienne, datant également de 250 000 000 années, et dont subsistent les
sommets érodés de lʼArdenne : forêts au-dessus, schistes et granit en-dessous.

Au sommet du chemin, en regardant vers le Sud, nous contemplons le Bassin Parisien,
une ancienne fosse de la mer Triasique, vieille de 250.000 ans.
Ce vaste espace se prolonge jusquʼau centre de la France et sʼappuie au Massif Central,
aux Vosges et aux monts du Jura.

La mer a été progressivement comblée par les débris de l'érosion des montagnes qui la
bordaient.

En hiver et au printemps, les champs labourés révèlent encore ces débris: du sable, des
marnes, des argiles, des grès, des galets et des brèches de granit.

On découvre aussi nombre de fossiles, coquillages et restes dʼanimaux. On a même
trouvé des os de dinosaures lorsqu'on a construit l'usine de traitements d'immondices, que
vous apercevez au sud-est.

Imaginez que nous sommes à un endroit où les vagues venaient frapper la plage il y a
250.000 ans !!!

Plus on sʼéloigne vers le sud, plus les galets sont fins et plus les couches sont profondes.
Ces couches de galets constituent un réservoir énorme dʼune eau de qualité, captée par
les communes et par lʼusine Valvert que lʼon devine au fond du paysage, derrière Etalle.

Mais continuons notre route vers lʼouest, vers la villa gallo-romaine de Margeroy.

Habay
Lat : 49.7159Lng : 5.62912
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris