Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny
L’or jaune du Dieu de Coligny

L’or jaune du Dieu de Coligny

Crédit : S CALLAND

Au départ de Coligny, capitale des seigneurs du Revermont, destination rando pour le plateau de Vergongeat et le Moleron à 550 m d'altitude où le top des panoramas nous attend.
En mars, le plateau se pare de jaune avec l'éclosion des Jonquilles.
Sur le plateau de Vergongeat, vous admirez à l’ouest, la plaine de la Bresse avec pour horizon les contreforts du Mâconnais ; à l’est, par beau temps, la chaîne des Alpes et son majestueux Mont Blanc. Réputé pour ses sous-bois riches de narcisses jaunes appelés « jonquilles », vous pourrez au printemps cueillir votre traditionnel bouquet or.

Avant de quitter le village de Coligny, zone frontière au nord de la Bresse et théâtre de nombreux conflits au fil de l’Histoire, n’oubliez pas de visiter :

L’exposition sonorisée automatisée du Calendrier Gaulois et du Dieu de Coligny au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville. Habité avant notre ère par les Séquanes, peuplade issue des Celtes, Coligny doit son nom à l’époque gallo-romaine : colonia. Témoins de cette époque, deux pièces essentielles sont découvertes fortuitement dans un champ, en 1897, par un couple d’agriculteurs : le calendrier gaulois, la plus importante inscription gauloise connue à ce jour et une statue de bronze, le Dieu de Coligny. Les éléments originaux sont visibles au Musée gallo-romain de Lyon.

La Place des Tilleuls avec sa curiosité, l’Aiguayoir : un grand bassin pavé, mesurant plus de 10m de long, 5m de large et plus de 1m de profondeur. Il servait autrefois de bain pour les chevaux sur la route du sel. Ils rentraient dans l’eau jusqu’au ventre pour se laver et se rafraîchir. Des démonstrations ont lieu pour la foire bressane à l’ancienne le 1er mardi d’août.

L’église Saint-Martin date du XIIème. Remaniée aux XV, XVII et XIXème, elle comporte un clocher-porche de 46 m de haut. A noter : le dessin des baies du coeur, le même que celui de l’Abbaye d’Ambronay et de la cathédrale de St Jean de Maurienne dont l’évêque, Etienne de Morel, fut prieur d’Ambronay puis de Coligny ; et les 28 stalles en bois dont les miséricordes datées de la fin du
XVème sont inscrites à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques - objets mobiliers classés.

Infos techniques

Mairie
01270 Coligny
Lat : 46.382954Lng : 5.346038
37 j

4 Informations complémentaires

Période d'ouverture

Toute l'année.

Mis à jour par

Bourg-en-Bresse Destinations - Office de tourisme - 11/04/2022
www.bourgenbressedestinations.fr
Signaler un probleme

Tarif(s)

Accès libre.