Déjà inscrit ? Connectez-vous
image utilisateur
de Apidae
/ 72 j
Fort des Têtes
Fort des Têtes
Fort des Têtes
Fort des Têtes
Fort des Têtes

Fort des Têtes

Crédit : Service du Patrimoine de Briançon

Pivot du système défensif de Briançon, ce fort a remplacé à partir de 1721 le camp retranché sur le plateau des Trois Têtes, jugé si important par Vauban pour la défense de la ville. Sa superficie représente une fois et demie celle de la ville haute.
Le fort des Têtes ou plus exactement le fort des Trois Têtes a été construit à partir de juillet 1721 sur le plateau du même nom.
Sa construction fait suite aux projets de Vauban de 1700 de faire construire un camp retranché afin d’empêcher les ennemis de prendre position au-dessus de la ville de Briançon.
Les travaux définitifs commencent après la fin de la guerre de succession d’Espagne et le traité d’Utrecht de 1713 qui a modifié la frontière avec le duché de Savoie. Ils durent jusqu’en 1734.
Ce fort est l’ouvrage le plus important de la barrière fortifiée du 18e siècle et offre 600 mètres de front à l’ennemi avec une profondeur de 350 mètres.
Il comporte trois accès :
1 - La porte de la Durance qui permet d’entrer dans le fort depuis la gorge de la Durance en venant de Briançon par le pont d’Asfeld.
2 - La porte du front de secours, au-dessus de Fontchristiane, plus abritée des tirs ennemis et facile d’accès en hiver car exposée au sud ; elle permettait de ravitailler le fort en vivres et en eau et d’évacuer les blessés en cas de conflit.
3 - La porte royale, dans la partie la plus défendue du fort. Elle est protégée par un important dispositif : un front bastionné composé de deux bastions et une demi-lune, doublés de contregardes et de lunettes, des fossés et un chemin-couvert. Elle s’ouvre au centre de la courtine. Elle est marquée par un décor classique comportant pilastres et fronton.
A l’intérieur du fort, on trouve des casernes de type Vauban pour loger entre 840 et 1260 hommes, une chapelle autrefois dédiée à saint Louis, un bâtiment pour le Gouverneur de la place, un arsenal pouvant abriter 70 canons au rez-de-chaussée et 17 000 fusils sur deux niveaux, un magasin à poudre de 1727 pour 65 tonnes de poudre noire, une poudrière caverne de 1874 (38 tonnes) et une mi-caverne de 1878 (60 tonnes).
Une caserne casematée pouvant protéger le front de la Durance côté Briançon accueillait autrefois les chevaux et mulets dans sa partie haute. Le fort ne comportant aucune source, il est équipé de 2 citernes pour ravitailler la troupe en eau (1200m3 et 2400m3).
Le fort fait partie de l’ensemble fortifié de Briançon inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO au titre des Fortifications de Vauban. Il appartient à l’État Défense.

05100 Briançon
Lat : 44.8952Lng : 6.65148
0 m

4 informations complémentaires

Bons Plans

Se visite toute l'année en visite guidées uniquement.
Sorties en raquettes l'hiver.
Spectacles son et lumière en été.

Mis à jour par

Mairie de Briançon - 01/09/2015
Signaler un probleme

Contact

Téléphone : 04 92 20 29 49

Email : patrimoine@mairie-briancon.fr

Site web : http://www.ville-briancon.fr/patrimoine.html

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris