Déjà inscrit ? Connectez-vous
Église Notre-Dame

Église Notre-Dame

Crédit : Mairie Bellegarde

La première mention que nous avons de cet édifice remonte à 1124 lorsque le roi Louis VI le Gros, en accord avec le seigneur de la ville, Guillaume de Soisy, en fait la donation à l’abbaye Saint-Jean-de-Sens. À partir de ce moment les campagnes de réaménagement et d’agrandissement se succèdent.
À la fin du XIIe siècle la façade occidentale qui se trouve devant vous est entièrement remaniée. Ce bel exemple d’art roman régional aux riches décors sculptés, peu commun pour la région, a été classé au titre des Monuments Historiques en 1889.
Vous pouvez y admirer des représentations caractéristiques de l’art roman (formes géométriques, végétaux, personnages et animaux) qui illustrent le niveau terrestre de la vie, le quotidien des fidèles qui se déroule en dehors de ce lieu saint. Entrer dans l’église permettra aux Hommes de s’élever en se dépouillant des plaisirs et des tentations terrestres. Cela est d’ailleurs rappelé juste au-dessus de la porte d’entrée par une inscription latine que l’on peut traduire ainsi : « Ici sont lavés les justes, ils sont délivrés de la souillure des vices ».
En entrant dans l’église vous arrivez dans une nef de 30 mètres de long pour 10 mètres de large. Elle abrite des vestiges des ailes du donjon construites par le duc d’Antin (seigneur de Bellegarde de 1692 à 1736) : les panneaux de bois sculptés qui ornent les murs, ainsi qu’une partie des tableaux.
Face à vous se trouve le chœur entouré par deux passages. Dits berrichons, car très fréquents dans le Berry, ces passages sont présents dans de nombreuses régions mais sont assez rares dans le Loiret. Ils permettent d’accéder aux deux chapelles latérales ajoutées au XIIIe siècle par Philippe de Soisy, seigneur de la ville puis abbé de Sens. Celle de gauche est vouée au Sacré Cœur, tandis que celle de droite, dédiée à la Vierge, possède un retable du XVIIe siècle.
À côté de la chapelle de la Vierge se tient une seconde chapelle dite du Président. Edifiée au XVIIe siècle, on peut y voir, adossée sous les vitraux la dalle funéraire de François de L’Hospital, décédé en 1427 en combattant les Anglais lors de la guerre de Cent Ans. A l’origine cette dalle se trouvait dans le dallage de la chapelle voisine.
Au niveau du portillon vous pouvez voir une dalle blanche au sol. Cette dernière scelle une crypte redécouverte lors de travaux de restauration en 1993. Elle aurait servi de lieu de sépulture au duc d’Antin mort en 1736.
Face à vous se trouve le retable commandé par Mme de Montespan à la fin du XVIIe siècle. Il est orné du tableau de la Descente de Croix qui aurait été offert par Adrien Jules Gaultier de Bésigny, marquis de Bellegarde de 1753 à 1776 et Président à mortier du Parlement de Paris. C’est en son hommage que la chapelle fut baptisée « du Président ».
En vous rendant dans le chœur, vous pourrez voir sur votre droite, situé dans l’abside, un maître-autel surmonté de son tabernacle daté du XVIIIe siècle qui proviendrait du château.
Juste avant de sortir de l’église vous pouvez remarquer sur votre gauche une reproduction d’une sculpture de Sainte Jeanne d’Arc exécutée par Charles Desvergnes, sculpteur bellegardois, qui obtint le Premier Grand Prix de Rome de sculpture en 1889 et dont nous reparlerons un peu plus tard.

Infos techniques

11 Place Charles Desvergnes
45270 Bellegarde
Lat : 47.9882702Lng : 2.4435461
144 j

Les hébergements à proximité