Déjà inscrit ? Connectez-vous
HÔTEL DE LIVRON - HÔTEL DE VILLE

HÔTEL DE LIVRON - HÔTEL DE VILLE

Crédit : Serge Lafleurière

Hôtel de Livron, Hôtel de Ville
L’hôtel particulier du Sieur Errard de Livron, devenu séjour ducal et siège du Bailliage, est l’actuel Hôtel de Ville. C’est un bel hôtel Renaissance dans sa partie la plus ancienne.
L’HÔTEL DE LIVRON : La famille de Livron (petite ville au sud de Valence, Drôme) arrive en Lorraine au XVIe siècle et s’établit à Ville-sur-Illon. Le duc Charles III nomme Errard de Livron conseiller d’état, grand chambellan et
surintendant des finances de 1586 à 1606. Durant ces fonctions, il se fait construire à Mirecourt, vers 1590, un très bel hôtel particulier de style Renaissance qui ressemble à l’hôtel d’Houdreville à Neufchâteau daté de 1594.
Ce bel immeuble a gardé sa façade d’origine avec, sur la rue, la porte d’entrée composée d’un arc en pierre, flanqué de pilastres finement décorés et supportant un riche entablement. Cette porte était surmontée d’un motif sculpté, portant les armes de la famille de Livron ou les armes pleines de Lorraine. Quand on a enlevé ce motif, une cinquième fenêtre a été ouverte. À l’intérieur, en haut des escaliers à gauche, une belle porte Renaissance
subsiste.
LE SIÈGE DU BAILLIAGE ET LA RÉSIDENCE DU BAILLI : Le 21 avril 1603, le Sieur de Livron vend sa demeure
au duc Charles III. Elle devient la résidence du bailli et le siège du bailliage de Vosges qui s’étend jusqu’à
la montagne. Le bâtiment est désigné dans les écrits comme "Palais du Duc" ou "Maison de son Altesse".
Charles IV y réside durablement à deux reprises, durant l’hiver de 1633-34 après la reddition de Nancy, puis après la Paix des Pyrénées, en 1663.
L’HÔTEL DE VILLE ET LE SIÈGE DU BAILLIAGE: Le conseil de ville se tenait à l’étroit, de 1640 à 1734 dans le collatéral gauche de l’église. En 1735, le conseil obtient du duc François III, pour l’affecter à la fonction de "Maison de Ville", toute la partie arrière de cet immeuble, moyennant un cens annuel de 200 livres. De 1737
à 1790, les audiences du bailliage se tiennent dans la partie du bâtiment côté rue principale. Sur la partie arrière, le corps municipal se réunit à l’étage dans la grande salle.
L’HÔTEL DE VILLE ET TRIBUNAUX : Pendant la Révolution, le tribunal de district s’installe à la place de celui du bailliage. Lorsque le tribunal criminel du département des Vosges est créé, la municipalité lui cède ses locaux au premier étage de son bâtiment et elle s’installe au rez-de-chaussée jusqu’au départ de ce tribunal pour Épinal. La municipalité reprend alors possession de l’étage jusqu’à la construction des bâtiments les plus contemporains. Le tribunal de commerce prend place en 1803 au rez-de-chaussée de la maison commune. En 1842, la ville obtient du roi Louis-Philippe la pleine propriété de son hôtel de ville. De chaque côté de la cour intérieure, pour relier les deux corps de bâtiment, on ajoute au XIXe siècle deux galeries d’accès. L’hôtel de ville de Mirecourt est, avec ceux de Neufchâteau et Rambervillers, ou la Maison du Bailli à Epinal, un des plus beaux témoignages
de l’époque Renaissance, dans les Vosges.
Texte Jean Paul Rothiot AVMR

Infos techniques

32 rue du Général Leclerc
88500 MIRECOURT
Lat : 48.3021395Lng : 6.1340153
12 h

2 informations complémentaires

Producteur de la donnée

Ces informations sont issues de la plateforme SITLOR - Système d’Information Touristique - Lorraine
Elles sont synchronisées dans le cadre du partenariat entre Cirkwi, l’Agence régionale du Tourisme Grand Est et les membres du comité technique de Sitlor.

Tarifs

Gratuit

Les hébergements à proximité