Déjà inscrit ? Connectez-vous
Balade au Coeur de Spa

Balade au Coeur de Spa

Une petite promenade au coeur de notre ville vous emmènera à la découverte des bâtiments et monuments remarquables. Faites cette balade à votre rythme : découvrez, flâner dans le centre historique de Spa.

1.8 km
max. 265 m
min. 247 m
39 m
-33 m

Profil altimétrique

Thématique : Culturel

Point de départ


4900 Spa
Lat : 50.4923Lng : 5.86265
0 m
6 ans
image du poi
1

Départ : Office du Tourisme

Sortant de l'Office du Tourisme Place Royale nous remarquons immédiatement sur notre gauche le funiculaire inauguré en 2004, qui conduit aux nouveaux thermes construits par l'architecte liégeois Claude Strebelle. Même sans visiter ceux-ci, nous ne saurions trop conseiller de faire un aller-retour en funiculaire ou, mieux peut-être, un aller simple suivi d'un retour àpied par la promenade Foch pour découvrir le magnifique panorama de Spa et des vastes forêts du sud de la ville. Le nouvel établissement des bains centré sur la remise en formeet une balnéothérapie plus ludique est relié au Radisson Blu Palace Hotel (également construit par Strebelle) par une cabine indépendante permettant aux curistes de l'hôtel d'y venir prendre leurs soins et de rentrer dans leur chambre en tenue de bain.

Rue Royale 4900 Spa
Lat : 50.4923Lng : 5.86265
0 m
image du poi
2

Parc de Sept Heures

Revenus à notre point de départ nous empruntons le Parc de Sept Heures, appelé depuis le 17° siècle successivement prairie, puis promenade, et enfin Parc de Sept Heures, tout simplement parce que c'était là que les Bobelins (nom donné pendant des siècles aux curistes de Spa) venaient se promener en fin de journée pour digérer les nombreux verres d'eau qu'ils avaient dû ingurgiter (le Musée de la Ville conserve un rare compteur de verres ou gobelets en ivoire). Sur notre gauche, nous longeons la Galerie Léopold II inaugurée en 1878, constituée d'un long promenoir couvert supporté par une centaine de colonnettes en fonte, terminée par deux pavillons de briques aux toitures bombées en zinc. Ces pavillons, dont le plus important est occupé actuellement par l'Office du Tourisme dont nous venons de sortir, ainsi que la Galerie, ont servi de salle des fêtes, de Kursaal comme on disait à l'époque, avant la construction du Kursaal du Casino en 1908. La Galerie Léopold II, typique des villes d'eaux de la fin du 19° siècle, figure sur la liste du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Au fond du parc, adossé à la colline, un charmant petit monument retiendra notre attention, celui érigé en 1900 par la société Spa-Attractions en hommage aux créateurs des nombreuses promenades entourant la ville. Un peu au-delà, quatre grandes colonnes de pierre de taille sont les derniers témoins subsistant de l'ancien Pouhon Pierre-le-Grand (construit sous le régime hollandais en 1820).

Avenue des Platanes 4900 Spa
Lat : 50.4937Lng : 5.86108
0 m
image du poi
3

Musées de la Ville d'Eaux

Nous sortons du parc par la rue Hanster et rejoignons l'avenue Reine Astrid, dont nous empruntons le côté droit, pour arriver à l'ancienne villa Royale, occupée actuellement par le Musée de la Ville d'eaux. Ce bâtiment, de facture classique, composé de trois corps de logis fort sobres en briques peintes et fenêtres à encadrement de pierre de taille, est en fait un ancien hôtel, l'Hôtel du Midi acheté en 1894 par le roi Léopold II. Après quelques transformations, il devint dès 1895 la résidence presque permanente de son épouse la reine Marie-Henriette, qui y décéda le 20 septembre 1902. Le pavillon central, en retrait, abrite le Musée de la Ville d'eaux. Le rez-de-chaussée est occupé par la très riche collection de Bois de Spa ou Jolités, tandis que l'étage sert de cadre aux expositions temporaires. L'aile droite, occupée par la Justice de Paix, et l'aile gauche actuellement vide, devraient à l'avenir devenir des extensions du musée. Dans le charmant jardin à l'anglaise situé derrière la villa se trouvent les Ecuries de la Reine, qui fut une cavalière émérite. Elles hébergent le Musée spadois du Cheval.

77 Avenue Reine Astrid 4900 Spa
Lat : 50.4918Lng : 5.85747
0 m
image du poi
4

Maréchal Foch

Remontant l'avenue Reine Astrid nous rentrons dans le centre ville et arrivons bientôt à un square où s'élève le monument au Maréchal Foch. Après la Guerre 14-18 celui-ci vint de nombreuses fois à Spa qu'il appréciait ; en 1919 avec les commissions d'armistice et à l'occasion de la Conférence de Spa de 1920. Après son décès, la ville de Spa fit élever ce monument à sa mémoire, œuvre du sculpteur de Zoete inauguré en 1932 en présence de la Maréchale Foch.

53 Avenue Reine Astrid 4900 Spa
Lat : 50.4921Lng : 5.86007
0 m
image du poi
5

Place du Monument

Continuant notre promenade, nous arrivons au coin de la place du Monument, que nous allons traverser en diagonale. Cette place, qui s'appelait à la fin du 19° siècle le Jardin des Roses, porte ce nom du fait de la présence en son milieu du Monument aux Morts, œuvre de l'architecte Flagothier et du sculpteur Thys, inauguré en 1921.

7 Place du Monument 4900 Spa
Lat : 50.4923Lng : 5.86232
0 m
image du poi
6

Place Verte

Nous rejoignons sur son côté gauche la place Verte, appelée ainsi parce qu'elle était particulièrement bien arborée. C'était jusqu'au 19° siècle le début du quartier ouvrier du Vieux-Spa. C'est l'occasion de jeter un coup d'œil sur deux ou trois anciennes cours, dont la cour Henrard, fort pimpante. Quittant la place Verte devenue actuellement le centre commercial de Spa, nous empruntons la longue Rue Servais du nom du principal bourgmestre de Spa du 19° siècle Joseph Servais créateur de l'établissement de Bains de la Rue Royale. La rue Servais accueille le mardi depuis une vingtaine d'années le marché hebdomadaire.

38 Place Verte 4900 Spa
Lat : 50.4914Lng : 5.86286
0 m
image du poi
7

Rue Servais

Après avoir dépassé l'arrière du bâtiment des Bains puis la Cour d'Honneur conduisant aux Jardins du Casino, nous longeons les bâtiments du Kursaal, l'actuelle salle des fêtes, et du théâtre, auquel a été donné le nom de Jacques Huisman, le créateur avec le Théâtre National en 1959 du Festival de Théâtre de Spa. La salle des fêtes et le théâtre accueillent en outre au long de l'année de nombreuses manifestations, dont les Francofolies, l'Automne Musical et la saison de théâtre d'hiver animée par le Centre Culturel de Spa.

27-29 Rue Servais 4900 Spa
Lat : 50.4912Lng : 5.86449
0 m
image du poi
8

Eglise Saint-Remacle

Nous arrivons ainsi devant l'imposante église Saint Remacle, construite dans les années 1880 par l'architecte tournaisien Carpentier en style roman-rhénan. C'est dans cette église que furent célébrées le 22 septembre 1902 les funérailles de la reine Marie-Henriette en présence de son époux le roi Léopold II et de son neveu le prince Albert, le futur roi Albert 1°. De l'église Saint Remacle au Waux-Hall, par la rue du même nom, le détour (300 m) vaut la peine pour aller admirer la deuxième salle de jeux de Spa au 18° siècle en cours de restauration (les façades extérieures sont terminées). Celui-ci fut construit en 1770 par l'architecte liégeois Jacques-Barthélémy Renoz. C'est à cet endroit que se situe l'insolite "Musée de la Lessive".

2 Rue Xhrouet 4900 Spa
Lat : 50.4915Lng : 5.86692
0 m
image du poi
9

Rue du Marché et Cascade Monumentale

Revenus à l'église, en continuant par la rue Xhrouet nous descendons la rue du Biez du Moulin (là se trouvait jusqu'au milieu du 19° siècle l'ancien moulin banal de Spa). Avant de traverser la rue Rogier et de longer le Pouhon Pierre-le-Grand par la courte rue Général Bertrand, admirons sur notre droite la Cascade Monumentale surmontée d'une balustrade décorée d'angelots et de dauphins, construite en 1862. Elle fut par la suite ornée d'un médaillon de marbre blanc représentant la reine Marie-Henriette, omniprésente à Spa, puisque outre la Villa Royale, un boulevard et une source minérale lui sont également dédiés. En 1896, de part et d'autre de la fontaine centrale une liste des personnages les plus importants venus à Spa a été ajoutée au monument. En face de celui-ci se trouve un curieux bâtiment du 19° siècle supporté par des colonnes en pierre de taille, que les Spadois s'obstinent à appeler les Arcades. Resté inachevé, s'il avait été terminé il aurait occupé un espace double et aurait empiété sur l'actuel Pouhon Pierre-le-Grand. La rue Général Bertrand conduit à la Rue du Marché. Le carrefour de la Rue du Marché était jusqu'au 19° siècle le centre de Spa, avec la Halle, l'ancien Hôtel de Ville, le Perron, et sur la droite l'Hôtel du Lion Noir où séjournèrent nombre de personnages illustres, dont encore au 19° siècle Victor Hugo. En face de nous s'élève le principal bâtiment Art Nouveau de Spa l'imposante Maison Charlier, du nom de l'architecte qui la construisit en 1902 à l'emplacement de l'Hôtel des Pays-Bas.

28 Rue du Marché 4900 Spa
Lat : 50.4924Lng : 5.86792
0 m
image du poi
10

Hôtel de Ville

Prenant la Rue de la Promenade de Quatre Heures, évoquant elle aussi l'heure à laquelle les Bobelins fréquentaient la promenade du même nom, nous arrivons au Perron et à l'actuel Hôtel de Ville. Depuis le Moyen-âge, les perrons sont les symboles des libertés des villes et des villages de la Principauté de Liège (près de Spa, Theux, Sart et Stavelot ont également leur perron). Le Perron de Spa se trouvait dans la rue du Marché. Il fut démoli dans les années 1870 pour construire le Pouhon Pierre-le-Grand et certains éléments furent réutilisés pour élever l'actuel monument à la fin du 19° siècle. Celui-ci reprend les éléments traditionnels des perrons, une fontaine surmontée du perron proprement dit en fonte. Le bel Hôtel de Ville qui se trouve derrière le Perron fut au départ un hôtel, ce qui est bien normal à Spa, l'ancien Grand Hôtel, construit en style Régence en 1876 par l'architecte liégeois Barthélémy Digneffe pour un notable spadois Lambert Xhrouet actionnaire de la Redoute (l'ancien casino). Racheté au début du 19° siècle par William Cockerill, il fut hôtel particulier, fabrique de cardes puis école et enfin, depuis 1941 Hôtel de Ville.

3 Place du Perron 4900 Spa
Lat : 50.4935Lng : 5.86711
0 m
image du poi
11

Pouhon Prince de Condé et Pouhon Pierre-Le-Grand

Prenant la Rue de l'Hôtel de Ville, nous longeons le parking qui devient chaque année la scène principale des Francofolies de Spa, et empruntons sur notre gauche la Rue Jean Gérardy qui nous permet de découvrir une des sources de la Ville, le Pouhon Prince de Condé, construction de métal et de verre typique de la fin du 19° siècle, terminée par une pyramide en verre réalisée en 1988 par l'architecte spadois Marcel Geenen. Cette fontaine abrite depuis quelques années des expositions de peinture. Nous débouchons ainsi sur le monument le plus significatif de la ville, le Pouhon Pierre-le-Grand. Ce vaste bâtiment, construit en 1880 par l'architecte bruxellois Victor Besme, abrite la principale source minérale de Spa. Il est composé d'un pavillon octogonal abritant la source proprement dite ainsi que le médaillon d'albâtre et le texte latin de reconnaissance de sa guérison offerts par le tsar un an après sa cure en 1717. A celui-ci est annexé un vaste jardin d'hiver associant fonte et maçonnerie. Sur la Place Pierre-le-Grand à laquelle nous arrivons, s'élèvent deux anciens hôtels du 18° siècle, l'Hôtel de Lorraine occupé par une banque et en face l'Hôtel de Suède, incendié il y a quelques années de même que d'autres maisons de la place, et récemment reconstruit. Un aller-retour dans une petite rue piétonne au coin de celui-ci, la rue Dagly, permettra de découvrir quelques autres anciens hôtels du 18° siècle : l'Hôtel d'Autriche, ainsi que l'Hôtel de Bourbon et l'Hôtel d'Irlande.

8 Rue Jean Gérardy 4900 Spa
Lat : 50.4927Lng : 5.867
0 m
image du poi
12

Casino et Anciens Thermes

Revenus sur la place nous prendrons ensuite la Rue puis la Place Royale, qui vont nous ramener à notre point de départ. L'imposant édifice qui se trouve en face de nous est le Casino. Ce bâtiment et le Kursaal qui lui est annexé ont été construits de 1905 à 1908 par l'architecte préféré du roi Léopold II, Alban Chambon, pour remplacer la Redoute, l'ancien casino du 18° siècle (on joue à Spa officiellement depuis 1863, en fait depuis bien plus longtemps). La façade à rue a été refaite dans l'esprit de celle du 18° siècle. Le vaste Kursaal, l'actuelle salle des fêtes, en retrait des Jardins du Casino, de ligne sobre et harmonieuse, rare à l'époque, rappelle le style Louis XVI. Il fut construit en un délai très court 6 mois par 400 ouvriers, de janvier à juillet 1908. Troisième élément indispensable d'une ville d'eaux, après les sources et le casino, l'ancien Etablissement des Bains, par lequel nous terminerons cette visite, a été inauguré en 1868 et a fonctionné jusqu'en 2004 avant d'être remplacé par les Thermes de la colline d'Annette et Lubin. Il fut construit par Léon Suys, l'architecte de la Bourse de Bruxelles. Son équipement à l'époque était d'avant-garde et il fut imité dans plusieurs villes d'eaux européennes. Comme beaucoup de constructions du 19° siècle il mélange plusieurs styles architecturaux, d'où le nom de « style éclectique » qui leur a été donné. Il possède un très beau hall d'entrée. Les cabines de bains décorées de céramique de Hasselt étaient équipées de magnifiques baignoires en cuivre, dont on peut voir un exemplaire dans le porche d'entrée. Traversant la rue Royale près du café le Chandelier d'Or, à côté de l'emplacement de la maison où séjourna Casanova en 1767, nous pouvons voir sur la façade de l'Hôtel Cardinal une plaque portrait évoquant la mémoire du violoniste spadois Georges Krins, un des musiciens décédés sur le Titanic en 1912 jouant dit-on « Plus près de Toi, Mon Dieu ». Un peu plus loin sur la Place Royale un petit édifice en fonte ajourée de la fin du 19° siècle abrite différents appareils météorologiques. Il a son presque sosie à Merano dans le Tyrol italien. La ville de Méran à l'époque où elle était autrichienne, une des villégiatures préférées de Sissi, faisait sa publicité dans les journaux spadois et Spa de même à Merano peut-on croire, un jumelage avant la lettre en quelque sorte.

Rue Royale 4900 Spa
Lat : 50.4925Lng : 5.86435
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris