Déjà inscrit ? Connectez-vous
La vallée de la Senouire depuis les contreforts du Pérou

PR406 Le Pérou

Crédit : Jérémie Mazet

Surplombant la vallée de la Senouire, le village de Collat sera votre départ pour une boucle tantôt forestière, tantôt dégagée autour du Pérou.


Dos à la mairie, avancer tout droit dans le village  et se diriger à droite. Après le lavoir, aller à gauche puis à droite pour passer entre les 2 exploitations agricoles. Continuer sur la petite route, passer sous le  Pérou (vue sur la vallée de la Senouire, Josat et les monts de la Margeride).
Dans un virage à gauche, délaisser la route de Chabestrat et bifurquer à droite. Descendre et remonter. A la fourche, continuer sur  le chemin principal à droite et rejoindre la route près de Gaday. La suivre à gauche, dépasser le hameau et continuer.
Au croisement des routes, suivre à droite la piste forestière dans les bois. Délaisser ensuite un chemin à droite. Rejoindre une large piste empierrée. La délaisser et continuer sur le chemin en face. Au croisement, à proximité de la route, aller à gauche puis tout droit à l’intersection suivante. Après 300 m, continuer tout droit.
On quitte la piste principale pour un chemin à droite. Rejoindre la route et la suivre à droite.
La quitter peu après pour un chemin à gauche. A la fourche suivante, aller à droite. Retrouver une petite route forestière et la suivre à gauche. Apres  500 m, partir à droite dans les bois (vue sur Collat).
Rester sur la piste principale et suivre la droite. Au niveau du point d’eau, aller à gauche. Dépasser une maison isolée et rejoindre la route.
La traverser, gagner le hameau de Renoux. Après la première maison, bifurquer à droite. Traverser un ru et remonter à Collat en traversant une prairie.

11 km
3 h 27 mn
max. 0 m
min. 0 m
358 m
-358 m

Profil altimétrique

Public : Randonneurs occasionnels

Point de départ

Lat : 45.2439631Lng : 3.6108838
27 j

4 informations complémentaires

Départ

Collat

Arrivée

Collat

Ambiance

Eglise paroissiale Saint MartialLe prieuré casadéen Saint Martial est connu depuis 1235. Au début du XIVe siècle, il entre à la Chantrerie de l’abbaye de La Chaise-Dieu. L’église est placée sous le patronage du prieur au début du XVe siècle et ce jusqu’en 1775. En 1469, la paroisse de Collat entre dans les possessions de l’abbaye par un échange de terres avec le seigneur François de Crussol.La façade occidentale est percée d’un portail au profil brisé dont les moulurations retombent sur des bases prismatiques. La baie a été transformée pour parfaire l’éclairage de la nef, il subsiste la partie supérieure d’un trilobe et l’arc clavé. De larges contreforts épaulent l’édifice et son chevet plat. Un clocher à arcades surmonte l’ensemble.L’église est composée d’une nef de deux travées et d’un chœur à chevet plat. Deux chapelles latérales contrebutent la deuxième travée qui reçoit comme le chœur un voûtement sur croisée d’ogives dont les nervures pénètrent dans les murs. Les arcs doubleaux sont supportés par d’épais piliers aux angles abattus. Les clefs sont ornées de l’agneau pascal et du monogramme du Christ pour le chœur. La première travée a été entièrement modifiée à la fin du XIXe siècle. Une voûte en brique avec des nervures est venue remplacer un plafond de bois. La tribune à l’origine en forme de fer à cheval a été agrandie vers 1870 pour accueillir un plus grand nombre de fidèles.Le mobilierA l’entrée de la nef, une immense toile représente Saint Jean Baptiste prêchant dans le désert. Cette œuvre d’une grande qualité, a été offerte, en 1857, par Monsieur Jean Fournier des Renoux, paroissien de Collat. Elle n’est pas signée et se trouvait encore en 1942 dans le chœur. Deux colonnes torses déposées dans le chœur ornaient auparavant l’autel de la Vierge. La statue de Saint-Roch don d’une autre famille de Collat est encore en place. Saint Roch porte les attributs du pèlerin, avec à ses pieds le chien lui offrant un pain.

Parking conseillé

Place de la Mairie