Déjà inscrit ? Connectez-vous
01- Circuit du Guic (Station VTT Vallée du Léguer / Belle-Isle-en-Terre)

01- Circuit du Guic (Station VTT Vallée du Léguer / Belle-Isle-en-Terre)

Crédit : ©

Départ : aire de camping car /station de lavage VTT.
Distance : 13,5.
Niveau : vert (300m de dénivelé).
Balisage: station VTT (orange)

Petite boucle familiale, ce circuit facile vous permettra de longer le Guic jusqu’au petit village de Loc-Envel afin d’y découvrir son église du 16ème siècle. Le retour se fera en traversant une petite partie de la forêt de Coat An Noz où vous pourrez faire une halte pour un pique nique dans un cadre verdoyant.

13 km
1 h
1 h
max. 192 m
min. 91 m
138 m
-184 m

Profil altimétrique

Point de départ


Belle-isle-en-terre
Lat : 48.5445Lng : -3.39482
0 m
129 j
image du poi
1

Départ

Aire de Camping-car de Belle-Isle-en-Terre

Belle-isle-en-terre
Lat : 48.5441Lng : -3.39466
0 m
image du poi
2

Le Guic

La rivière que vous longez à présent est le Guic. Avec la rivière Le Guer ils s’unissent au cœur de Belle-Isle-en-Terre et forment Le Léguer . Long de 63 km, le Léguer prend sa source dans les tourbières de Saint-Houarneau près de Bourbriac. Il s’agit d’un des plus beaux cours d’eau à saumons de Bretagne. La truite fario y est aussi très présente.

Plounevez-moedec
Lat : 48.5258Lng : -3.39892
0 m
image du poi
3

Loc-Envel

Loc-Envel est une toute petite commune de 336 hectares. Avant la Révolution de 1789, ce n’était qu’un prieuré qui relevait de l’abbaye de Saint- Jacut-de-la-mer.
Selon la monographie paroissiale par le Prince FAUCIGNY – LUCINGE, (extrait 8) Loc-Envel comptait 493 habitants dont 106 maisons et 3 moulins à eau. Aujourd’hui, c’est le plus petit village des Côtes d’Armor avec 83 habitants.
Son nom est composé de la combinaison de « loc », qui viendrait du breton « lôk » ou « log » qui veut dire ermitage, et de « Envel », nom du Saint-Patron du village. Ainsi Loc-Envel voudrait dire « ermitage du Saint-Envel ». L’histoire de cette commune est donc étroitement liée aux contes et légendes de ce Saint, comme en témoigne la verrière du XVIème siècle, située dans l’église , qui retrace divers épisodes de la vie du Saint.

La légende se Saint-Envel
Envel, né en Grande-Bretagne, vers le VI ème siècle, était abbé. Il avait un frère, abbé comme lui et une soeur, nommée Yuna, qui était, elle aussi dans les ordres. Obligés de fuir, ils s'expatrièrent et vinrent en Armorique.
Après leur débarquement sur la côte, ils marchèrent longtemps et s'arrêtèrent finalement à l'orée de la forêt de Coat an Noz. Le séjour leur parut agréable. Ils résolurent de s'y fixer. Ils bâtirent trois ermitages peu éloignés l'un de l'autre. L'ermitage de Saint- Envel était en Loc-Envel, précisément dans le lieu où se trouve l'église, celui de Yuna se trouvait en Plounévez-Moëdec. La rivière le Guic séparait Yuna et ses deux frères.

Loc-envel
Lat : 48.5165Lng : -3.4084
0 m
image du poi
5

Eglise Saint-Envel

Cette église de style gothique flamboyant a été construite par les moines bénédictins de St Jacut-de-la-Mer et fondée semble t-il par les seigneurs de Belle-Isle. L'édifice actuel date du XVIème siècle.
Le clocher-mur flanqué d'une tourelle et son chevet à noues multiples sont l’oeuvre de l'atelier Beaumanoir de Morlaix.
Elle est classée monument historique depuis le 19 janvier 1911.
L’église possède un remarquable jubé du XVIème siècle, aux arcades ajourées et finement sculptées. Il présente 3 styles différents, mélange des influences gothique flamboyant, style Louis XII et renaissance.
A l'extérieur, les chimères et les gargouilles qui ornent l’église gardent une expression fort curieuse, malgré la patine et l’usure du temps.

Loc-envel
Lat : 48.5166Lng : -3.40796
0 m
image du poi
6

le château de Coat-an-Noz

La famille de Sesmaisons possédait un ensemble de biens qui formait à l’époque une très grande propriété, plus de 2000 hectares, dont les forêts de Coat-an-Noz et Coat-an-Hay et des fermes autour qui dépendaient d’une ancienne grande bâtisse appelée « Maison de la Bosse », la bosse étant le nom de ce lieu. Le Château de Coat-an-Noz , alors appelé Château de la Bosse a été construit en 1856 par la Comtesse de Sesmaisons. La fille de la Comtesse de Sesmaisons, Françoise Marie Raphaëlle, épousa le 1er Août 1859 le Prince Charles Faucigny Lucinge, député des Côtes du Nord. Le château devint donc par alliance la propriété du Prince Faucigny Lucinge. La Princesse et le Prince Charles Faucigny Lucinge ont été enterrés à Loc- Envel en 1910.
Pour la petite anecdote, le Prince Charles Faucigny Lucinge était le grand père maternel de la famille de l’épouse de Monsieur Valéry Giscard d’Estaing, ancien Président de la République française.
Le 21 janvier 1929, Sir Robert Mond acheta le Château et combla son épouse qui réalisait ainsi son rêve de jeune fille qui était de devenir princesse. On sait que Marie Louise Le Manach naquit à Belle Isle en Terre en 1869 dans un petit moulin de bois (Prat Guégan) au bord du Guer ou son père travaillait dur. Mais « Maï la Bretonne » ne résidera que peu de temps à Coat-an-Noz, appelé par ailleurs à honorer moult cérémonie en compagnie de son époux, Sir Robert Mond. C’est pourtant à Belle-Isle-En-Terre, dans son château « Castel Mond », qu’elle fit construire pour ses vieux jours qu’elle mourut le 21 Novembre 1949.

Belle-isle-en-terre
Lat : 48.5155Lng : -3.39312
0 m
image du poi
7

La sidérurgie en forêt de Coat-an-Noz

Les Forges de Coat-an-Noz fonctionnaient au moyen de hauts fourneaux et le minerai était extrait à Toul Lutun en partie. On y extrayait de l’argent, du plomb, de l’étain, du cuivre et du plomb argentifère. Il existe également quelques veines d’or et de nickel. C’est à proximité de Toul Lutun que fut tué le dernier loup de la forêt en 1904 par un chasseur. Le haut fourneau était situé au lieu dit « Les forges » et le minerai y était concassé et broyé également.
Comme il fallait beaucoup d’eau, on a fait des étangs en escalier (réserve). Il fallait aussi beaucoup de bois. C’est pourquoi il n’existe pas d’arbres de plus de 300 ans dans les forêts de Coat-an-Noz, Coat-an- Hay et Beffou. L’exploitation se faisait au nom du gouvernement qui y trouvait son compte parce qu’il trouvait de l’argent et même de l’or. La mine épuisée fut fermée. Dès lors, les environs de la mine où s’était formée une bourgade, furent abandonnés.
Un sentier d'interprétation a été mis en place sur le thème de cette activité et retrace l'ensemble de l'histoire des forges de Coat-an-Noz

Belle-isle-en-terre
Lat : 48.5164Lng : -3.38677
0 m
image du poi
8

La forêt de Coat-an-Noz

En 1714 la forêt s'appelait Coetmec. « Coat » signifie bois. « An Hay » viendrait de « an Neh » qui signifie la hauteur, la colline. C’est une analogie phonétique entre le breton et le français.
Une explication plus moderne voudrait que Coat-an-Noz signifie bois de la nuit et Coat-an-Hay, bois du jour. Ces noms viendraient du fait que Coat-an-Noz est situé à l'ouest, au couchant et Coat an Hay est situé à l'est, au levant.
Les massifs forestiers sont majoritairement composés de feuillus (57%) avec le hêtre (21%), puis le chêne (19%). Les autres feuillus (châtaignier…) représentent 17%.
Les résineux composent l'autre catégorie (43%) avec le douglas (13%), le pin Laricio (10%). Les autres résineux représente 20%.

A divers endroits, vous trouverez des tables de pique-nique pour faire une petite pause pendant votre randonnée!

Belle-isle-en-terre
Lat : 48.5144Lng : -3.38291
0 m
image du poi
9

Chapelle Ar C'hoat ou chapelle du bois

On y invoque Saint Envel le Jeune, frère jumeau de Saint Envel. Les trois chapelles : Chapelle du Bois, Loc Envel et Sainte Jeune forment un triangle régulier d’une demi - lieue de côté environ. (La lieue bretonne valait en ce temps là : 4,744 Km). Les saints entendaient les cloches de leurs différentes chapelles et ainsi Sainte Jeune demeurait sous la direction spirituelle de ses frères.

Belle-isle-en-terre
Lat : 48.5298Lng : -3.38482
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici