Déjà inscrit ? Connectez-vous
La petite histoire hutoise pendant la grande guerre 14-18

La petite histoire hutoise pendant la grande guerre 14-18

« Plutôt mourir de franche volonté que du pays perdre la Liberté »

Empruntez les chemins de la mémoire de part et d'autre de la Meuse pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre à travers quelques petites histoires hutoises.
Celles-ci témoignent parfois des actes de résistance passive et démontrent que les édiles de l’époque n’avaient pas abdiqué toute dignité devant l’insolente armée allemande.

« Souvenons-nous aussi:par deux fois, le Teuton, méprisant ét nos droits ét notre indépendance, blessa nos cœurs, nos âmes par sa double invasion mais chaque fois alors naquit la résistance! Et de tous les partis, unis d’un seul tenant, accoururent des hommes, nous montrant l’espérance ; durement, ils souffrirent, dans leur chair, par leur sang mais au bout du martyre sourit la renaissance! »
Extrait de ROBERTI Bernard, Histoire de la Principauté de Liège, édition Dricot, 1993.

3 km
max. 82 m
min. 70 m
31 m
-29 m
Styles : BaladeDécouverteEn ville
Publics : FamilleAccessible avec landeau/poussette
Thématiques : PatrimoineTourisme de mémoire

Point de départ

10 Quai de Namur
4500 Huy
Lat : 50.5187Lng : 5.23734
0 m
image du poi
1

Collégiale Notre-Dame et Saint-Domitien

Les Fêtes Septennales, procession religieuse en l'honneur de Notre-Dame, ont lieu tous les sept ans le 15 août.
Suite aux événements en 1914, elles seront supprimées.
A l'intérieur de la Collégiale se trouve une plaque commémorative reprenant les noms des soldats de la paroisse morts pour la patrie.

A l'occasion du Week-end du Patrimoine, les visiteurs pourront découvrir différents événements :
- Orfèvrerie de la période 1914: le Trésor de la Collégiale émerveille par la richesse de son ensemble historique, comprenant, entre autres pièces remarquables, quatre châsses médiévales, des émaux mosans, des sculptures, des textiles de haute époque, ainsi que des pièces d'orfèvrerie hutoise et liégeoise. Ces dernières seront mises à l'honneur à travers quelques œuvres datant du début du XXe siècle.
- Exposition "Qui suis-je?": durant la Première Guerre Mondiale, 23 soldats hutois de la paroisse Notre-Dame ont donné leur vie ; une exposition leur est consacrée. Journaux intimes, dessins, photographies et témoignages composent cette exposition dédiée à la mémoire de ces morts pour la patrie.
- Un mariage vers 1900: quel était l'art de vivre à l'aube de la Grande Guerre? A travers quelques costumes de mariage du début du XXe siècle, l'atmosphère sera recréée, permettant de toucher du bout des doigts les us et l'humeur de ces années d'avant tourmente.

1 Quai de Namur 4500 Huy
Lat : 50.5187Lng : 5.23734
0 m
image du poi
2

Le Pont Roi Baudouin, le Pont de Fer

En 1914, existe encore le vieux Pontia, une des quatre merveilles de la ville de Huy. Les deux guerres mondiales démontrent son importance militaire.
Dans la nuit du 14 au 15 août 1914, le génie belge, aidé par des civils, fait sauter l'arche centrale du Pontia qui tombe dans la Meuse.
"Vers minuit, témoigne un Hutois, une formidable détonation ébranle toute la ville : le pont vient de sauter. Notre vieux Pontia est coupé en deux ; une grêle de pierres se répand jusqu'à la Grand-Place d'un côté de la Meuse et jusqu'à la rue Entre-deux-Portes de l'autre. Beaucoup de dégâts aux maisons, heureusement personne n'est blessé.
Les officiers firent une très vilaine grimace en voyant le pont ouvert au milieu. Un officier dit : "Quelle bêtise d'avoir fait sauter cette arche; dans quelques heures, nos pionniers auront rétabli le passage et le retard ne nous causera aucun préjudice, puisque nous devons faire halte quelques heures à Huy."
La halte forcée des troupes allemandes leur causa bel et bien un grand préjudice, car il fallut 33 heures au génie allemand pour reconstruire l'arche."

Le Pont de Fer subit le même sort. Des civils belges le détruisent dans la nuit du 15 au 16 août 1914 après deux tentatives infructueuses du génie militaire.

Dès son arrivée, l'armée allemande prend possession du Fort et ce sans aucun combat. Elle y établit un camp de discipline pour les réfractaires et les déserteurs de ses propres troupes.
Le Fort est accessible durant tout le week-end du patrimoine. De plus, des visites guidées et des animations seront organisées les deux jours.

Pont Roi Baudouin 4500 Huy
Lat : 50.5197Lng : 5.23829
0 m
image du poi
3

La rue des Jardins

Dans la nuit du 23 au 24 août 1914, une trentaine de maisons sont incendiées et détruites par les soldats allemands. Des soldats, ivres suite au pillage de quelques bonnes caves à vin, provoquent une fusillade qu'ils cherchent ensuite à faire passer pour un acte de rébellion des habitants. Le Bourgmestre de l'époque, Louis Chainaye, va alors faire preuve d'une certaine grandeur face à l'ennemi puisqu'il n'hésite pas à s'interposer et obtient une enquête un peu approfondie, qui innocenta les Hutois.

6-86 rue des Jardins 4500 Huy
Lat : 50.5248Lng : 5.23378
0 m
image du poi
4

La gare de Huy

La gare, beau bâtiment construit en 1891, était composée d'une grande verrière bornée de part et d'autre par deux ailes latérales symétriques en pierre.
Les Allemands établissent leur Kommandantur au café de la gare durant la Grande Guerre. Il s'agissait d'un local où était installé un commandement militaire dans les territoires occupés par l'armée allemande.

Place Z. Gramme 4500 Huy
Lat : 50.5265Lng : 5.23298
0 m
image du poi
5

Avenue Albert 1er (autrefois Boulevard du Nord)

Anciennement Boulevard du Nord.
Le Premier Conseil communal décide, après la Grande Guerre, en décembre 1918, de rendre hommage au souverain en rebaptisant le "Boulevard du Nord" en "Avenue Albert 1 er", le nom que l'artère porte encore aujourd'hui.

51 Avenue Albert Ier 4500 Huy
Lat : 50.5251Lng : 5.23461
0 m
image du poi
6

Le Parc des Récollets

Dans ce parc se trouvait jadis un château appartenant à la famille Preud'homme, dit Château des Récollets. Durant toute l'occupation allemande, le château fut réquisitionné.
En 1918, la ville loue un bâtiment pour y loger le Tribunal des Dommages de Guerre. Il est incendié le 20 octobre 1922 avec les dossiers de la juridiction, s'ensuivit un long procès entre la ville et les propriétaires.

1 Avenue Albert Ier 4500 Huy
Lat : 50.5236Lng : 5.23642
0 m
image du poi
7

Square Henrion (autrefois Square Rogier)

Lucien Henrion était volontaire de guerre en 1914-1918. Il fut officier et prisonnier des deux guerres. Il a fondé la Fédération Nationale des Invalides de Guerre et présidé à Huy l'Association de la "Pelouse d'honneur" et la Fédération des Anciens Prisonniers de Guerre.
Le Monument aux Morts est inauguré le 23 septembre 1923. La cérémonie se déroule en présence du Prince héritier (futur Léopold III) et du Bourgmestre Adolphe Vrancken.

8 Quai Dautrebande 4500 Huy
Lat : 50.522Lng : 5.23992
0 m
image du poi
8

Napoléon Games (autrefois l'Aigle Noir)

Hôtel à l'époque, les Allemands y installent leur Bureau des Etapes durant la Guerre 14-18. On y examinait les comptes, les recettes et les dépenses du casernement et envoyait l'arrêté au bureau des finances. Ils s'occupaient également des affaires ayant occasionné des difficultés. C'est là aussi que les Hutois pouvaient se procurer les passeports nécessaires pour quitter la ville.

2-6 Quai Dautrebande 4500 Huy
Lat : 50.5204Lng : 5.23909
0 m
image du poi
9

Le Musée communal

Crée en 1923, le Musée communal ferma ses portes durant la Seconde Guerre Mondiale.

A l'occasion du Week-end du Patrimoine, vous pourrez découvrir une exposition illustrant la vie quotidienne des Hutois dans leur ville occupée ainsi que la perception que pouvaient avoir les soldats hutois sur le front.

23 Rue Vankeerberghen 4500 Huy
Lat : 50.519Lng : 5.24328
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris