Déjà inscrit ? Connectez-vous
Visite du Centre Ancien de Pierrelatte
Visite du Centre Ancien de Pierrelatte

Visite du Centre Ancien de Pierrelatte

La légende de Pierrelatte, ses balcons fleuris, son marché, son parc, le charme du centre ancien aux ruelles pavées et aux tuiles rondes donnent à la cité du rocher une âme authentique et une ambiance conviviale.

Départ de l’Hôtel de ville, prendre la rue Pierre Sémard, puis la place Jean Louis Machon où se trouve la seule poterne (porte) restante de Pierrelatte.

Prendre la rue des Pénitents, monter jusqu’à la Chapelle des Pénitents. C’est le plus ancien monument religieux de Pierrelatte. Construite au 12e siècle, sur un terrain qui fut jusqu’en 1846 l’ancien cimetière, d’abord chapelle du cimetière, puis à plusieurs reprises église paroissiale. Une confrérie de Pénitents blancs y tenait ses réunions. Elle servit aussi à d’autres Sociétés (Dame de la miséricorde, de la charité, etc…). Fermée au culte en 1791 et 1793, l’ordre d’abattre la croix et le Clocher fut donné, mais ce dernier resta en place. Devenue bien national, elle se détériora et les pénitents l’abandonnèrent au 19e siècle. Elle fut rachetée puis restaurée en 1960 par la municipalité.

Monter la rue Bermine puis la rue du Château, prendre sur la gauche la rue d’Amour, qui commence comme une cour de maison, puis tourne à angle droit et devient très étroite pour se terminer dans la rue d’Alauzier.
On dit qu’au 10e et 14e siècle, les dames de la Haute Société se réunissaient pour parler des infidélités de leur mari ou de poésie et de peintures. La rumeur prétend également que l’étroitesse de la rue facilitait les rendez-vous amoureux d’où son nom.
Descendre la rue d’Alauzier jusqu’à la place de l’église construite de 1848 à 1851 et restaurée en 1966. De la place de l’église, remonter par la rue Raymond en direction du Rocher.

A gauche du Rocher se trouve une maison ronde, la prison construite en 1785. Elle sert de musée archéologique. Face à cette ancienne prison se trouve le portail de la maison seigneuriale, dite Maison des Gouverneurs construite en 1548. La seigneurie de Pierrelatte appartenait au Baron de la Garde, qui dormait dans l’hôtel des gouverneurs trouvant le château peu confortable. Ce dernier fut détruit en 1633 par ordre de Louis XIII.
Le Rocher protégeait la ville du mistral. Mais en 1815, la municipalité à court d’argent, le vend pour 500 F., il est exploité comme carrière. En 1870, une brèche est ouverte en son milieu et le mistral s’engouffre. Les habitants de Pierrelatte réclament sa conservation mais l’exploitation continue jusqu’au début du siècle. Racheté par la municipalité le 2 mars 1919, le Ministre des Beaux-Arts le classe comme site de « caractère artistique », un théâtre de verdure y est aménagé et inauguré en 1922.

Prendre la rue du Château, aller jusqu’à la place du Grand Puits, restauré en 1972. C’est le premier puits créé dans la commune, les habitants venaient chercher leur eau à cet endroit. Rejoindre la rue Berne puis prendre la rue des Salins qui vous amène au pied de la Tour d’horloge.

En face, prendre la rue J. Bringer : sur le mur de la maison à droite, une plaque est scellée. C’est l’inscription lapidaire la plus ancienne de Pierrelatte (11e siècle). Elle évoque la donation de l’hôpital pour soigner les pauvres.

Prendre la rue Conti – « lever la tête ! » Vous pourrez contempler de belles gargouilles bordant le toit, leurs fonctions étaient d’éjecter les eaux de pluies à distance des murs. Vous admirerez une coquille St Jacques qui évoque le fait que l’on accueillait peut-être les pèlerins qui se rendaient à St Jacques de Compostelle.

Aller jusqu’à la place Xavier Taillade autour de celle-ci, on peut remarquer les maisons typiques de Pierrelatte, habitats à 1 ou 2 étages avec un grenier séchoir.

Remonter la Grande Rue et vous pourrez constater que celle-ci est faite sur le même modèle. C’était le quartier des notables de la ville.
On compte de belles habitations bourgeoises avec des têtes et des décors de façade, au niveau des n° 71, 65 et 54.

Prendre la rue le Pas, suivre la place de l’ancienne Horloge à gauche, au bout à droite prendre le chemin de Ronde ; vous découvrirez le vieux moulin à vent rénové et inauguré en septembre 2011. Plus loin vous verrez le commencement du second Rempart construit au 12e siècle. L’intervalle entre les deux murs (première et seconde enceinte) prit le nom de ville neuve.
Suivre le chemin de ronde et la rue Pierre Sémard.
Vous voilà de retour à l’hôtel de ville !!!
L’office de tourisme propose une visite guidée pour les groupes sur réservation.


Source de tous les articles de cet itinéraire : Archives municipales de la ville de Pierrelatte


Contact : Office de Tourisme de Pierrelatte
Place du champs de Mars -26700 Pierrelatte
Tél : 04 75 04 07 98 _ Fax :04 75 98 40 65
contact@office-tourisme-pierrelatte.com
www.office-tourisme-pierrelatte.com


(Les circuits proposés sont donnés à titre indicatif et ne tiennent pas compte de l’évolution possible du terrain ou de l’environnement. L’emprunt de ces circuits relève donc de la responsabilité individuelle des usagers, les propriétaires du site www.escapado.fr se dégagent de toute responsabilité à l’égard de l’utilisation des topos, et des éventuels incidents qui pourraient survenir sur les parcours proposés).

1.3 km
1 h
max. 60 m
min. 55 m
15 m
-16 m

Point de départ


Pierrelatte
Lat : 44.3761Lng : 4.69919
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris