Déjà inscrit ? Connectez-vous
Circuit des vallées - Station VTT Côte du Goëlo n°5 bleu
Circuit des vallées - Station VTT Côte du Goëlo n°5 bleu

Circuit des vallées - Station VTT Côte du Goëlo n°5 bleu

Ce circuit de 21 kilomètres vous emmène d’une vallée à l’autre : de la Vallée du Ponto à Etables-Sur-Mer, à la Vallée de Jouan à Plourhan. Vous y découvrirez toutes les richesses naturelles et patrimoniales du territoire. Quelques kilomètres après votre départ des Etangs de Lantic, vous vous trouverez sur un des points culminants du territoire. Profitez-en pour vous arrêter et contempler ce panorama exceptionnel sur la Baie de Saint-Brieuc !

Balisage : bleu, circuit n°5 (voir photo).

Edition : Station VTT de la Côte du Goëlo - boucle n°5 bleu disponible auprès de VTT22 et dans les Offices de Tourisme du département

21 km
2 h 30 mn
max. 103 m
min. 14 m
389 m
-389 m

Profil altimétrique

Point de départ


Etables-sur-mer
Lat : 48.6384Lng : -2.83558
0 m
1 an
image du poi
1

Les Etangs de Lantic

Point de départ de la station VTT, les étangs de Lantic vous offrent un parking et une station de lavage pour nettoyer vos vélos après votre randonnée !

Lantic
Lat : 48.606Lng : -2.86781
0 m
image du poi
2

Le Viaduc des Pourrhis

Le Viaduc des Pourrhis Niché au cœur de la Vallée du Ponto, ce viaduc témoigne de l’histoire du Petit Train des Côtes du Nord qui emmenait de 1905 à 1956 les «baigneurs» sur leur lieu de villégiature. Il est l’œuvre de Louis Harel de la Noë, ingénieur en chef des ponts et chaussées, qui dirigea la construction de nombreux ouvrages d'arts liés notamment au développement du Chemin de fer des Côtes-du-Nord. Aujourd’hui réhabilité et ouvert à la traversée, la vallée du Ponto offre de multiples circuits de randonnées à pratiquer à pied ou en vélo. De l’origine du nom « Pourrhis » Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer l’origine de ce nom. Le mot « pourris »se rapporte à des terrains et vallées humides et aurait, de ce fait, été associé au Viaduc qui se situe dans cette vallée humide du Ponto. Par extrapolation, un « h » aurait été ajouté au mot d’origine afin de le dissocier du mot à connotation péjorative« pourri ». L’autre version viendrait d’un mot breton« pourh » qui qualifie une plante bretonne poussant dans des lieux humides. Lieu se traduisant par « id », « pourh’id » aurait abouti à Pourrhis. Vous souhaitez plus d'informations sur le Viaduc ? L'ensemble des oeuvres de Louis Harel de la Noë est détaillé par l'Association pour la mémoire et la Notoriété de Louis Harel de la Noë.

Etables-sur-mer
Lat : 48.6353Lng : -2.84161
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris