Déjà inscrit ? Connectez-vous
Lévignac-de-Guyenne, la balade de la bastide

Lévignac-de-Guyenne, la balade de la bastide

Cette boucle facile se déroule sur de larges chemins de terre ou empierrés avec des vues sur la vallée du Dropt et la colline de Duras d’où émergent le château et la tour de l’horloge.

6.2 km
2 h 15 mn
50 mn
max. 106 m
min. 56 m
99 m
-100 m

Accessibilité

Styles : À la campagneEn ville
Publics : FamilleRandonneurs occaionnels
Thématique : Culturel

Point de départ


47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6285Lng : 0.199565
0 m
image du poi
1

Le début

Suivre la rue Sainte-Colombe derrière l’église. Devant l’école, prendre la direction de Monségur.
A 50m, suivre le chemin de ronde à droite. Sous la mairie, descendre de quelques mètres à gauche et virer à droite dans la rue Traversière. Franchir la D 708, vers Jean Bonne. Avant la dernière maison, descendre à gauche sur un chemin herbeux.

17 Avenue René Lestrade 47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6285Lng : 0.199565
0 m
image du poi
2

Ruisseau Perdu

En bas, au croisement de trois chemins, bifurquer à gauche le long d’une haie et du « ruisseau perdu ». Au bout de ce chemin sinueux, tourner à droite sur une petite route. Hors sentier, à 300 m à gauche, le bourg de St-Pierre-sur-Dropt (église à clocher mur).

D708 47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6342Lng : 0.20623
0 m
image du poi
3

Un petit calvaire

Au pied d’un petit calvaire, s’engager à droite sur un chemin empierré. Laisser successivement une piste à droite et une autre à gauche avant de rejoindre le tumulus de St-Brice.

D708 47120 Saint-pierre-sur-dropt
Lat : 44.6419Lng : 0.205377
0 m
image du poi
4

Calvaire Tumulus

Monter l’escalier qui mène au calvaire, dernier vestige de ce lieu. Sortir de cet espace boisé par l’autre extrémité. Reprendre le chemin empierré à gauche

D211 47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6372Lng : 0.214809
0 m
image du poi
5

Anciens bâtiments d’élevage

Face à d’anciens bâtiments d’élevage, prendre à droite, au pied d’un bosquet. Devant l’entrée d’une maison, bifurquer à droite contre une haie. Suivre un chemin de terre ombragé. Après un bâtiment agricole, poursuivre tout droit.

D211 47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6364Lng : 0.21801
0 m
image du poi
6

via Menau et Bernède

Emprunter la route montante, avec prudence sur environ 900 m, via Menau et Bernède. Au croisement, suivre la D 228 à droite sur 150 m.

145 Bardinat 47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6311Lng : 0.213609
0 m
image du poi
7

Direction Laujac

Descendre à droite en direction de Laujac, puis à gauche dans le premier chemin de terre. Au lavoir, remonter à gauche au pied d’un talus et d’un verger de pruniers d’Ente. Suivre la route à droite. Au cédez le passage, près de la pharmacie, traverser la D 708 avec prudence pour revenir place
Henri Faurel.

D228 47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6263Lng : 0.203932
0 m
image du poi
8

La boucle est bouclée

17 Avenue René Lestrade 47120 Levignac-de-guyenne
Lat : 44.6284Lng : 0.19981
0 m

1 informations complémentaires

Pierre Benoit et Charles Derennes

Au cours de la guerre de 1914-1918, les locaux occupés par l’école religieuse de filles dit « le couvent » furent réquisitionnés pour abriter un hôpital militaire qui accueillit des soldats blessés ou convalescents. Il était dirigé par la veuve de Léo Melliet (1843-1909), natif de Lévignac, membre de la Commune de Paris de 1871 et député. L’écrivain Charles Derennes (1882-1930), originaire de Villeneuve-sur-Lot y fut affecté comme infirmier chef. Son ami Pierre Benoit (1886-1962), futur romancier à succès et académicien vint lui rendre visite en 1915. Ce séjour devait inspirer à Pierre Benoit des passages de son fameux roman « l’Atlantide » paru en 1919 dans lequel il fait naître son héros, le capitaine de SaintAvit à Duras et à Charles Derennes un de ses nombreux romans, « le Renard Bleu » en 1921.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris