Déjà inscrit ? Connectez-vous
Sarrebourg au fil du temps

Sarrebourg au fil du temps

Crédit : Ville de Sarrebourg

Circuit historique : A la découverte de Sarrebourg !

Introduction :
La ville antique de Sarrebourg (Pons Saravi) s’est établie au début du 1er siècle après J-C, sur la rive droite de la Sarre, là où la voie romaine Metz-Strasbourg franchissait la rivière (présence d’un pont en bois attesté au débouché de la rue Bildstein).
Au haut Moyen-Age, elle est le chef-lieu d’un comté franc et bat monnaie. Une nécropole mérovingienne est attestée à l’emplacement de la place du Marché. Sarrebourg devient ensuite possession des évêques de Metz qui la fortifient puissamment. Sous la protection du duc de Lorraine à partir de 1464, elle est enfin annexée à la France en 1661. Durant toute cette période, elle connaît une prospérité remarquable, ce qui lui vaut le surnom Kaufmann-Saarburg (Sarrebourg la marchande). De plus, elle constitue un foyer actif de christianisation (nombreux ordres : Franciscains, Capucins, Dominicaines, église et chapelles).
Après une longue période de stagnation à partir du XVIIe siècle, Sarrebourg bénéficie dès le début du XIXe siècle d’un nouvel essor. La construction de la voie ferrée en 1852 ne fait qu’ajouter à son dynamisme. En 1871, Sarrebourg est annexée à la Prusse. Jusqu’en 1914, l’extension de la fonction militaire a nécessité la construction de nombreux bâtiments, voire de quartiers entiers qui ont fortement marqué le paysage urbain.
Aujourd’hui, Sarrebourg a changé de visage mais elle reste une cité dynamique qui a gardé toute sa personnalité en mettant en valeur son patrimoine bimillénaire.

1.9 km
1 h 30 mn
max. 267 m
min. 249 m
21 m
-24 m

Accessibilité

Style : En ville
Thématique : Culturel

Point de départ


57400 Sarrebourg
Lat : 48.7354Lng : 7.05316
0 m
image du poi
1

La place et la chapelle des Cordeliers

La place des Cordeliers est sans doute le cœur de la ville médiévale. Là se trouvait l’église paroissiale (avant la construction de la collégiale Saint-Etienne) et le château de duc de Bliescastel. Ce dernier fit construire en 1265 le couvent des Cordeliers. L’église fut agrandie et devint chapelle du couvent.
Au XVIe, le couvent et la chapelle subirent bien des vicissitudes. La chapelle fut restaurée une première fois au début du XVIIe siècle et après la Révolution, en 1792, le couvent fut transformé en caserne et l’église en écuries. Ce n’est qu’après l’annexion (1870) qu’une partie de l’édifice fut temporairement rendue au culte, comme temple protestant de la garnison.
Après 1927, il devint local de la Société d’Histoire et d’Archéologie qui en fit son musée. En 1970, il fut décidé de ne conserver que le chœur de la chapelle; le reste de l’édifice menaçant ruine fut détruit.
Pour fermer le chœur, l’ancien Premier Ministre Pierre Messmer, alors Maire de Sarrebourg obtint de Marc Chagall la réalisation de son plus grand vitrail. Il s’agit d’une œuvre exceptionnelle car elle s’inscrit dans la totalité de l’arc de la nef, là où se termine le chœur. Grand par la taille,12 m de haut sur 7 m 50 de large, le vitrail l’est encore plus par le thème : la Paix.

2 Rue de la Vieille Caserne 57400 Sarrebourg
Lat : 48.7354Lng : 7.05316
0 m
image du poi
2

L'ancien cinéma (Cinéma Le Lorrain)

Ce bâtiment édifié en 1912 appartient au courant Art Nouveau. Ce dernier est un mouvement international qui prend une coloration spécifique au contact de chaque situation culturelle donnée. De ce fait, d’innombrables noms et sobriquets lui furent donnés dans les différents pays : Modern style en France, Jugendstil en Allemagne, Tiffany style aux Etats-Unis.
Le cinéma appartient au Secessionstil viennois. Celui-ci donne à la ligne droite et aux surface nues une fonction particulière malgré la prédilection de l’Art Nouveau pour les lignes courbes et les éléments végétaux et floraux.

45 Avenue Raymond Poincaré 57400 Sarrebourg
Lat : 48.736Lng : 7.05525
0 m
image du poi
3

Les fortifications

Au Moyen-Age, la ville était entièrement entourée de remparts. Ces fortifications ont été érigées par Jean d’Apremont, puis par Jacques de Lorraine, évêques de Metz, vers 1256. Le rempart, d’un périmètre de 1670 mètres, était flanqué de vingt huit tours.
Aujourd’hui, il reste des éléments des remparts en haut du Parc de la Liberté. Devant ceux-ci se trouvent des stèles-maisons, monuments funéraires romains, provenant du cimetière du Freiwald (commune de Troisfontaines). L’une d’elle porte une inscription.
Le promeneur peut flâner dans la rue du Postillon et regarder les maisons qui ont gardé leur caractère médiéval.

12 Avenue du Général Fayolle 57400 Sarrebourg
Lat : 48.7352Lng : 7.05794
0 m
image du poi
4

La bibliothèque

C’est le monument le plus prestigieux laissé par le XVIIIe siècle à Sarrebourg. Construit par Marie-Joseph-Maurice de Saintignon (1727-1806), cet hôtel abrite aujourd’hui la bibliothèque municipale pour laquelle une aile fut rajoutée. A l’origine de plan rectangulaire, il comportait deux courtes ailes côté jardin (l’une d’elle a été allongée à l’époque allemande).
Les fenêtres, disposées sur deux étages sont décorées d’agrafes en forme de coquilles asymétriques. La porte d’entrée est surmontée d’un médaillon de style rocaille. La sobriété du bâtiment contraste avec le portail monumental. Deux pilastres cannelés supportent un fronton arrondi orné d’un médaillon de style rocaille. De chaque côté, deux lions surplombent les portes piétonnes. Aujourd’hui, le portail est fermé par une grille de Sandor Kiss qui s’intègre fort bien à l’architecture XVIIIe. Dans la cour, on peut voir une jolie fontaine, également de style rocaille.

4 Rue de la Paix 57400 Sarrebourg
Lat : 48.7349Lng : 7.05613
0 m
image du poi
5

Hôtel des Custine

Cet imposant bâtiment du XVIIe (à coté du commissariat de police) doté d’un escalier d’accès à double volée et à rampes en pierre, était jadis propriété du Comte de Custine, seigneur de Niderviller.

6 Place Wilson 57400 Sarrebourg
Lat : 48.7342Lng : 7.05626
0 m
image du poi
6

La Grand'Rue

Artère commerçante, la Grand’rue présente de belles façades du XVIIIe dont les fenêtres, ornées d’agrafes et d’accolades sont les éléments les plus caractéristiques. On remarquera combien l’architecture du XIXe et du début du XXe siècle a su s’intégrer dans cet ensemble architectural.

43-45 Grand Rue 57400 Sarrebourg
Lat : 48.7346Lng : 7.05403
0 m
image du poi
7

Eglise St Barthélemy

L’église Saint-Barthélemy, ancienne collégiale Saint-Etienne, a été élevée au début XIIIe siècle. De ce monument ne subsiste que la tour nord avec ses arcades et ses têtes sculptées. Lors de la reconstruction de l’église au XVIIIe siècle, des vestiges gallo-romains ont été mis au jour.
A l’intérieur de l’église actuelle sont conservés notamment des stalles gothiques très rares, provenant de l’église des Cordeliers, des boiseries et une partie de la chaire du sculpteur sarrebourgeois Dominique Labroise, une vierge XVIe siecle et des tableaux XIXe siècle dont Ecclesia fundata due au peintre Charles Dugasseau, élève d’Ingres. En face de l’église, les maisons, presque toutes du XVIIIe siècle, dessinent un arc harmonieux.

3 Grand Rue 57400 Sarrebourg
Lat : 48.735Lng : 7.05169
0 m
image du poi
8

Les bords de Sarre

La Sarre a toujours joué un rôle prépondérant dans l’activité économique de la cité et, ce depuis l’époque romaine. Au Moyen-Age, de nombreux artisans s’étaient établis le long de la rivière. Dès l’Antiquité et jusqu’au XIXe siècle, le bois était acheminé depuis la montagne par la Sarre. Il faut imaginer le spectacle des flotteurs conduisant les trains de bois avec leurs piques jusqu’en Hollande.

1-3 Quai Jean XXIII 57400 Sarrebourg
Lat : 48.7343Lng : 7.05045
0 m
image du poi
9

La place de la Gare

La voie ferrée arrive à Sarrebourg en 1852. La gare se situait alors à l’entrée de la ville, dans le quartier de l’avenue de France. Le projet de construction d’une nouvelle gare est né en 1909. Les travaux commencèrent en 1911. Interrompus pas la première guerre mondiale, ils sont achevés en 1923. La gare devient alors le centre de gravité d’un nouveau quartier qui, grâce aux rues de la Gare et de la Poste, s’intègre pleinement à la vieille ville. Le bâtiment de la gare est de style néo-classique.
Sur la place, la “ main de maître ” en bronze est l’œuvre de Jean Cardot.

1 Place de la Gare 57400 Sarrebourg
Lat : 48.7378Lng : 7.05275
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris