Déjà inscrit ? Connectez-vous
De Bouillon et son Menhir à Saint-Michel-des-Loups
De Bouillon et son Menhir à Saint-Michel-des-Loups
De Bouillon et son Menhir à Saint-Michel-des-Loups
De Bouillon et son Menhir à Saint-Michel-des-Loups

De Bouillon et son Menhir à Saint-Michel-des-Loups

Crédit : OT Jullouville

Une grande balade vous est proposée dans la vaste campagne de Saint-Michel-des-Loups, où vous pourrez apprécier les chemins ruraux. Vous cheminerez, tout d'abord, sur la Vallée des Peintres autrefois emprunté par "le petit train de la côte". Un détour vous sera proposé pour découvrir le Menhir et sa légende. Et pour terminer, un large panorama s'offrira sous vos yeux allant de la côte normande à la bretonne.

DÉPART : Parking de la Vallée des Peintres, Carolles Plages.
A NOTER : Café de Pays "Le Saint Michel" dans le bourg et aire de pique-nique près de la mairie annexe, St Michel-des-Loups.

14 km
3 h 15 mn
max. 94 m
min. 19 m
209 m
-212 m
Styles : RandonnéeÀ la campagne
Publics : FamilleScolaire
Thématiques : CulturelPatrimoine

Point de départ


50610 Jullouville
Lat : 48.7603Lng : -1.56581
0 m
image du poi
1

La Vallée des Peintres

Ancienne ligne de chemin de fer, bordée de propriétés aux jardins remarquables, cette vallée a été baptisée "Vallée des Peintres" au début du siècle dernier par des petits gars qui, abreuvant leurs bestiaux, y aperçurent une floraison d'ombrelles blanches protégeant du soleil les peintres qui cherchaient l'inspiration sinon la fortune. Ils dirent en rentrant chez eux :" Je reviens du ravin des peintres".

Val des Peintres 50610 Jullouville
Lat : 48.7603Lng : -1.56581
0 m
image du poi
2

Calvaire de la croix des Bougonnières

C'est une croix type de carrefour à la croisée de 6 chemins, appelés autrefois "goulets". Elle fut édifiée en 1851, et doit son nom à la famille Bougon qui exploitait la carrière de granit du Rocher. Deux robinets faux-acacias centenaires l'encadrent.

D21 50610 Jullouville
Lat : 48.7595Lng : -1.52773
0 m
image du poi
3

Église de Saint-Michel-des-Loups et ancien presbytère (variante possible)

L'église actuelle a été bâtie par tranches, du XVIème et XVIIIème siècle, hormis son cœur voûté sur croisées d'ogives qui pourrait remonter à la fin du XIIIème siècle. Son clocher a une hauteur de 20 mètres et possède un toit à double pente dit "en bâtière" typique de notre région. En face de l'église, se trouve l'ancien presbytère ; sur le linteau de la porte latérale figure la date de 1757. Il est aujourd'hui utilisé comme salle communale.

Le Bourg 50610 Jullouville
Lat : 48.7622Lng : -1.52937
0 m
image du poi
4

Le Menhir (variante possible)

Le Menhir que l'on nomme "la Pierre au Diable" aurait été laissée par Satan lui-même. Prise dans l'archipel de Chausey, initialement prévue pour la construction de Pont-au-Bault, sur la Sélune au sud d'Avranches, le Malin l'aurait lâchée à la vue d'un prêtre ceint d'étoile. De façon plus terre-à-terre, cette pierre mégalithique serait le symbole d'un culte druidique.

405 Route de la Pierre au Diable 50610 Jullouville
Lat : 48.7728Lng : -1.53262
0 m
image du poi
5

Manoir du Rainfray

Le village du Rainfray abrite un manoir (propriété privée), qu'on appelle ici le château, qui fut délaissé à la Révolution et restauré au milieu du XIXème siècle. Il possède une tour polygonale et à côté de cette demeure un imposant colombier dont la multitude d'alvéoles internes en faisait l'un des plus importants de la région.

288 Route du Rainfray 50610 Jullouville
Lat : 48.7724Lng : -1.54251
0 m
image du poi
6

Points de vue Chemin des Monts des "Champs de Bouillon"

Sur le plateau de Bouillon, le large panorama sur la baie du Mont-Saint-Michel permet d'apercevoir, par beau temps de Cancale, côté breton, à la pointe du Roc, côté normand. En hiver, nous pouvons apercevoir la mare de Bouillon. Appartenant autrefois aux moines de l'abbaye du Mont-Saint-Michel, elle s'étend sur 56 hectares environ, et est aujourd'hui propriété du Conservatoire du Littoral.

562-800 Route de Carolles 50610 Jullouville
Lat : 48.7674Lng : -1.55589
0 m
image du poi
7

Points de vue sur les plages de Carolles, Jullouville, Kairon

A marée basse, vous pourrez apercevoir les pêcheries, constructions en pierre en forme de V. Établies au cours du XVème siècle, elles servent à capturer les poissons et les crustacés. Aujourd'hui, les pêcheries privées sont utilisées comme loisirs.

Chemin du Corps de Garde 50610 Jullouville
Lat : 48.7634Lng : -1.56521
0 m

4 informations complémentaires

Animation : Terres et Voix

Destiné à valoriser le patrimoine naturel et bâti du Pays Granvillais, Terres et Voix change de commune d’accueil tous les ans en juin. Cet évènement original allie une randonnée animée (contes, saynètes théâtralisées …), un pique-nique du terroir et un concert de voix venues d’ailleurs pour une ouverture musicale sur le monde importée au cœur d’une de nos églises.

Animation : Fête communale de Saint-Michel-des-Loups

Depuis la création du Comité des Fêtes de Saint-Michel-des-Loups en 1980, et sous sa houlette, se déroule chaque année, dans la 2ème quinzaine de juillet, une fête communale très animée. A l'entrée du bourg en venant de Jullouville, des animations diverses, stands, tombolas, vide grenier vous sont proposés.

En savoir plus : le "petit train de la côte" et la Vallée des Peintres

A l'époque des bains de mer et des "trains de plaisir", les 1ères stations balnéaires de Carolles, Jullouville, Saint-Pair-sur-Mer viennent d'être créées, et amènent alors la Compagnie de Chemins de Fer de la Manche, à partir de 1908, à mettre en service la ligne côtière de chemin de fer Granville-Avranches. Le petit train à vapeur appelé aussi Tramway, Tram, Tacot, Tortillard ou Tue-Vaques, logeait la côte en traversant le vallon de la Vallée des Peintres. Le Viaduc, d'une longueur de 30 mètres, fut construit pour enjamber le Crapeux. Grâce ou à cause de l'essor progressif de l'automobile, cette ligne fut fermée en décembre 1935.

En savoir plus : d'où vient le nom de la commune Saint-Michel-des-Loups?

Pour certains, Saint-Michel était peuplé de marins que la rudesse de leur travail transformait en véritables "Loup de mer". Pour d'autres, la lande vaste et impénétrable était le refuge de pauvres hères et peut-être de malandrins que l'on pourchassait comme des loups. Au XIIIème siècle, la forêt de Beuvais recouvrait, entre autres, la paroisse de Saint-Michel appelée alors Sancte Michaelis de Lupus devenu Saint-Michel-des-Loups.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris