Déjà inscrit ? Connectez-vous
Entre lacs et canal

Entre lacs et canal

A partir du lac de la Liez, prendre la direction de Peigney et juste avant le village, bifurquer à droite pour emprunter la D 52.
Au carrefour suivant, prendre à gauche et traverser la D 74 à Bannes. Passer devant la Mairie et tourner à droite pour descendre sur le lac de Charmes. Passer le pont puis tourner à gauche pour rejoindre la plage.
Suivre ensuite la D 121 qui vous conduira, par une longue descente, jusqu’à Charmes, puis Lannes, et enfin Rolampont.
Là, une petite halte s’impose pour découvrir les charmes du canal de la Marne à la Saône.
A partir de là, rien de plus simple ; il vous suffit de tourner à gauche et d’emprunter le chemin de halage du canal jusqu’à la halte nautique de Champigny-lés-Langres.
Rejoindre alors la D 74 qu’il vous faut prendre sur la gauche sur 500 m avant de prendre la direction de Peigney par une petite route située après l’usine (Départementale Stratégique n° 2). Rejoindre alors le village, puis le lac de la Liez en passant à proximité du fort de Peigney.

Toute l'info touristique sur www.tourisme-langres.com

29 km
max. 410 m
min. 307 m
253 m
-253 m
Style : Découverte

Point de départ


52200 Peigney
Lat : 47.8779Lng : 5.37133
0 m
image du poi
1

Peigney et le lac de la Liez

Le lac de la Liez recueille les eaux de cette rivière et celle de la Suane. C'est le plus vaste des lacs, avec 290 ha en début de saison, mais aussi le plus ancien. Sa construction, commencée en 1880, fut achevée en 1888. Son barrage, haut de 16 mètres, est constitué de terre corroyée. Il ferme l'aval de la vallée sur une largeur de 460 mètres, créant ainsi une retenue de 4,5 km de long. Bien qu'il soit alimentée par le plus petit des quatre bassins versants (3 400 ha), il présente la plus forte capacité de stockage avec 16 100 000 m3.

Le fort de Peigney
Ce fort de ceinture devait couvrir la haute vallée de la Marne, les route de Nancy et Belfort ainsi que la voie ferrée Paris-Bâle. C’est le seul ouvrage langrois de cette génération à avoir conservé son tracé bastionné. Celui-ci apparaît assez complexe puisque le cavalier formant une crête de feu haute et à longue portée est constitué en réduit concentrant le casernement et les magasins de stockage. Ce réduit est séparée des quatre bastions formant l’enveloppe par un second fossé sur les front de tête et latéraux.

D52 52200 Peigney
Lat : 47.8779Lng : 5.37133
0 m
image du poi
2

Lac de Charmes

Le lac de Charmes offre 197 ha de plan d’eau et une digue de 362 m de long, pour 17 m de haut, achevée en 1906. Il est réputé pour la pêche ; les prises de sandres, de brochets, de carpes et même de silures ravissent les spécialistes.
Ses eaux occupent le fond d'une vallée encaissée du plateau de Langres. Ce biotope est caractérisé par une dynamique de type fluvial : le niveau d'eau, très variable selon les saisons en fonction des besoins en eaux du canal, est notamment assez bas en fin d'été et en automne. Ces conditions particulières favorisent une végétation spéciale, stabilisée depuis longtemps avec des ceintures de végétation très typiques.

75 Rue du Lac 52360 Changey
Lat : 47.9122Lng : 5.38237
0 m
image du poi
3

Le canal entre Champagne et Bourgogne

Le canal entre Champagne et Bourgogne (de la Marne à la Saône) est comme l'épine dorsale de la Haute-Marne. Sa réalisation commence en 1862, après une étude entreprise entre 1839 et 1845. L'ensemble du parcours est achevé le 1er février 1907 pour une longueur totale de près de 225 kilomètres, dont 166 en Haute-Marne. Entre le bassin de la Marne et celui de la Saône, le seuil du plateau de Langres, ligne de partage des eaux, est franchi au moyen d'un tunnel de 4,8 kilomètres (4ème tunnel fluvial de France). Enfoncé à 118 mètres sous terre, il fut creusé entre 1882 et 1888. Cet ouvrage, de 8 m de large, est revêtu d'une voûte en plein-cintre de 4,75 mètres de haut. Son tracé passe juste sous le village de Balesmes-sur-Marne. Le plateau de Langres, point culminant du canal, à également nécessité la mise en place de 18 écluses, entre la Côte d'Or et Foulain. Par contre, son altitude plus élevée offrait aussi la meilleure possibilité d'alimentation en eau par gravité. La présence de nombreuses sources a ainsi permis aux ingénieurs de garantir cette alimentation par la construction de 4 lacs-réservoirs chargés de régulariser le niveau du canal. Aujourd'hui, à la fréquentation des péniches, s'est ajouter le tourisme fluvial : une autre façon d'appréhender les charmes et la quiétude du canal, à partir de la halte nautique de Rolampont.

D1 52260 Rolampont
Lat : 47.9508Lng : 5.28701
0 m
image du poi
4

Le pont tournant de Jorquenay

Le pont tournant de Jorquenay est un pont mobile dont le tablier pivote dans un plan horizontal, pour laisser passer les bateaux. Il fut réalisé pendant la construction du Canal de la Marne à la Saône pour rétablir l’accès routier de part et d’autre de la voie d’eau. Construit au XIXe siècle, il est l'un des rares ouvrages de ce type encore existant.

8 Rue des Pêchers 52200 Humes-jorquenay
Lat : 47.9003Lng : 5.3233
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris