Déjà inscrit ? Connectez-vous
Rochevilliers

Rochevilliers

Départ : place de la fontaine à Villiers-sur-Suize
Balisage : vert et jaune
Durée à pied : 3h
Durée à VTT : 1h30 - niveau facile

Prendre la RD 143 en direction de Chaumont et la suivre sur un bon kilomètre en longeant la vallée de la Suize. La fontaine et le lavoir de Villiers-sur-Suize ainsi que, un ancien moulin un peu plus loin, sur la gauche, témoignent de l'importance que la rivière tenait autrefois dans la région.
Prendre le premier chemin à gauche, traverser la Suize et arriver à la ferme maraîchère des Puisots. Continuer en prenant à gauche derrière la ferme et monter le chemin de Combe Tuillière qui mène à une ligne de crête où l'on prend sur la droite. Au champ, prendre sur la gauche. Poursuivre tout droit. A la combe Euvrard, à l'entrée du Bois Roblot, continuer tout droit. La chasse à l'approche se pratique dans cette zone à partir du 1er juin comme en témoignent les affûts installés en lisière de chemin.
Longer le bois « le Brûly » et aller toujours tout droit jusqu'à la route RD 143 que l'on traverse et que l'on suit par la gauche. Aller jusqu'au virage en épingle de Rochevilliers et prendre le chemin à droite. De loin jeter un coup d'œil à l'ancienne forge qui rappelle l'activité industrielle dont la Haute-Marne était le fleuron au XIXème siècle. Traverser à nouveau la Suize et monter à travers les bois des Bouchots puis à travers champs vers la ferme de Bréviandes qu'on laisse sur la droite. La vue s'étend sur Foulain et la vallée de la Marne. Traverser la RD 254 qui mène à Foulain et prendre en face une route forestière qu'on laisse un peu plus loin pour continuer par un chemin forestier à droite. On arrive au croisement du circuit des 4 saules qui mène également vers Villiers-sur-Suize et offre ainsi une variante à l'itinéraire. Le circuit de Rochevilliers continue tout droit en longeant le bois du Haut Charmoi. Après un kilomètre environ, prendre à droite entre les parcelles n°2 et n°3 puis à l'intersection suivante à gauche. Sortir du bois et rejoindre la RD 254 par un chemin de champs. Continuer la route sur la gauche et après l'intersection de la route de Mamay, prendre le chemin des rutoirs qui vous ramène à Villiers-sur-Suize.

Toute l'info touristique sur www.tourisme-langres.com

14 km
max. 426 m
min. 315 m
215 m
-215 m
Style : Randonnée

Point de départ


52210 Villiers-sur-suize
Lat : 47.9813Lng : 5.19804
0 m
image du poi
1

Les oies de Villiers-sur-Suize

De passage à Villiers-sur-Suize, vous ne manquerez pas d'apercevoir son célèbre groupe d'oies, sillonnant quotidiennement l'eau fraîche de la Suize.
Propriété de la commune, les 6 oies de Guinée, reconnaissables à leur couleur grise et blanche, sont élevées et soignées depuis l'âge de 7 semaines par Mme Pfeiffer, agent du village.
Ces demoiselles quittent leur domicile tous les matins à 7 h, pour le regagner à 18 h l'hiver ou 23 h l'été. Devenues les mascottes de Villiers, les oies font partie intégrante de son paysage, qu'elles agrémentent d'une touche originale. Pensez-donc à elles si vous conservez au fond d'une poche un petit bout de pain!

4 Rue du Petit Pont 52210 Villiers-sur-suize
Lat : 47.9813Lng : 5.19804
0 m
image du poi
2

La forge de Rochevilliers

Site pittoresque et déserté, les anciens bâtiments de la forge de Rochevilliers vous laisseront imaginer l'époque durant laquelle la sidérurgie fut une des principales industries champenoises et la production de fonte et de fer sur le territoire de l’actuelle Haute-Marne, la première de France.
Il est fait mention de l’usine de Rochevilliers en 1709 ; prévue au départ pour être une batterie de tôle, elle comporte en fait un haut fourneau et une affinerie, appartenant au Grand Prieur de Champagne.
En 1818 elle produisait 600 tonnes de fonte et 150 tonnes de fer nécessitant 1800 tonnes de minerai et 975 tonnes de charbon de bois.
En 1837, la production s'élèvera à 1000 tonnes de fonte et 200 tonnes de fer, puis cessera de produire vers 1850. Le haut fourneau et l’affinerie seront supprimés en 1863 pour laisser place à une distillerie qui fonctionnera en 1869 avec une féculerie.
Le site employait en 1818 :
- 11 ouvriers internes,
- 23 minerons,
- 49 forestiers,
- 35 voituriers.
L’usine se composait en 1850 d’un château couvert en ardoises et construit en pierres de taille, avec ses dépendances, et de l’usine elle-même fonctionnant à l’énergie hydraulique (site privé).
Proche du bâtiment de cette usine, se trouve une maison de régisseur et un bureau qui lui est adossé, ainsi que quatre pavillons destinés au logement des ouvriers. Cet ensemble subsiste toujours, dans un bon état de conservation, à l’exception de la halle et du haut fourneau.

Ferme de Rochevilliers 52210 Leffonds
Lat : 48.0116Lng : 5.17297
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris