Déjà inscrit ? Connectez-vous
SAINT-PANCRACE

SAINT-PANCRACE

::D/A:: Du parking, monter par la route jusqu’au vieux village.

::1:: Dans le premier lacet, poursuivre tout droit par la route sur 150 m puis par la piste forestière.

::2:: Au croisement Les Châteaux (alt. 495m), laisser le chemin à droite grimpant à la croix de Saint Pancrace et poursuivre sur la piste. Au niveau du hameau des Châteaux situé en contrebas, continuer par la piste à droite sur 600 m. Laisser à gauche le chemin qui descend et rester sur la piste qui monte dans le bois par le fond de la combe. Elle débouche sur un replat herbeux où se trouve la Chapelle Saint-Pancrace (alt. 643m).

::3:: Contourner la chapelle par la droite et poursuivre plein nord. Le chemin descend et, après 300m, s’incurve à droite. Après environ 300m, bifurquer à gauche.

::4:: Au T, prendre le chemin à droite dans les marnes. Il serpente en sous-bois et conduit jusqu’à Rabisson (alt. 500m).

::5:: Laisser le sentier montant à droite et continuer tout. Franchir le talweg, puis prendre la piste à droite jusqu’au croisement Maréchal (alt. 502m).

::6:: Poursuivre tout droit par la route. Elle conduit au vieux village de Suze.

::7:: Par la route à gauche, regagner le parking. ::D/A::

6.8 km
2 h 30 mn
max. 651 m
min. 451 m
363 m
-362 m

Profil altimétrique

Point de départ


Suze
Lat : 44.7663Lng : 5.11038
n/a
60 j

3 informations complémentaires

Compléments

Partir avec la carte IGN rn°3137OT est vivement conseillé. Prévoir eau et nourriture en suffisance et des vêtements adaptés à la marche. Le randonneur doit être autonome, si besoin des professionnels de l’encadrement sont à sa disposition. N° urgences : 18 ou 112.

Renseignements à l'Office de tourisme du Val de Drôme : 04 75 63 10 88 / valleedeladrome-tourisme.com

Thématique

FAUNE - Sur les traces des chamois.
Le chamois trouve ici son habitat idéal : un relief tourmenté, des éboulis sécurisants, de vastes pentes boisées et des terrains ouverts pour pâturer. Contrairement à ce que l’on imagine souvent, l’altitude n’influence aucunement sa répartition. La présence de dénivelées, d’espaces forestiers et de zones rocheuses suffisamment tranquilles est le seul facteur déterminant. Son retour dans la vallée de la Sye remonte à la fin des années 70 avec l’installation d’une petite population dans les escarpements au-dessus du village de Gigors-et-Lozeron. Aujourd'hui
encore, les flancs du Rocher de l'Aigle, du Savel et de Saint-Pancrace sont des refuges appréciés pour les chamois.

Vocation

Randonnée pédestre

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.