Déjà inscrit ? Connectez-vous
Rochefort - Ruines du château comtal

Rochefort - Ruines du château comtal

Fin du 11e s., les Montaigu, premiers seigneurs, construisirent une forteresse sur un éperon barré. Ce château fort, dont il ne subsiste actuellement que les vieilles murailles et le donjon, induisit le nom de la bourgade qui se développa à ses pieds. En effet, Rochefort vient de Rocha fortis qui signifie château fort. Différentes dynasties (Montaigu, Duras, Walcourt, Marck, Stolberg, Löewenstein) s’y succédèrent et il se fortifia au fil du temps. En raison de sa position stratégique, le château fut maintes fois assiégé. Les seigneurs étaient comtes de Rochefort, vassaux de l’Evêque de Liège, pour la plupart de leurs terres, et vassaux du Comte de Luxembourg pour d’autres. En 1285, Thierry de Walcourt accorda la charte de franchise aux bourgeois. Il affranchit les habitants de la bourgade enclose dans les remparts, mais pas les manants de Behogne. La ville est en plein essor. Les armoiries des Walcourt devinrent celles de Rochefort, ville fortifiée peuplée de bourgeois privilégiés. La plupart des demeures y étaient non mitoyennes et en colombage. Après 1795, les
biens du clergé et de la noblesse furent nationalisés. Vendu comme bien national, le château devint une véritable carrière, qui servit à la construction de certaines maisons du bourg, ainsi que du château Cousin.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.